L’été est fini… mais la fête non ! Que vous soyez plus cultureux que culturiste, mélomane du dimanche ou membre actif du fan club de Beethoven, cinéphile invétéré ou tout simplement curieux de découvertes ouvrant à de nouveaux horizons, nous avons sélectionné pour vous 5 festivals aux quatre coins de notre belle région. Car en Nouvelle-Aquitaine, les flonflons ne s’arrêtent pas en septembre, que diable !

LE FAB / Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (Bordeaux Métropole – 33)


Lustrez vos cartables et taillez vos crayons de couleurs : c’est THE temps fort de la rentrée culturelle à Bordeaux ! Festoche transdisciplinaire qui fait depuis 6 ans maintenant la part belle aux inclassables, aux premières et aux créations made in Nouvelle-Aquitaine mais aussi du monde entier, le FAB réussit à faire se lever comme un seul homme les culture-addict bordelais de tous bords. Danse, théâtre, opéra, arts visuels… Avec cette année en plus, un focus engagé et solidaire dédié aux artistes libanais(es). Parmi les artistes et compagnies annoncés : Khouloud Yassine dans les jardins de la Cité du Vin, Ibrahim Maalouf qui fête ses 40 ans, Olivier Py à l’Opéra, Marina Otero qui se met à nu au TnBA, Monique Garcia et son tuktuk itinérant dans l’espace public, mais aussi une incroyable traversée funambule rive droite avec Basinga ou encore une « symphonie pour klaxons et essuie-glaces » reprenant tous les codes du concert.

Allez venez, les « gueules fortes » se ramassent à la pelle en automne ici !

Du 1er au 23 octobre – 30 spectacles (dont un grand nombre gratuit) – Consulter le site du FAB

Festival International des Arts de Bordeaux
© Festival International des Arts de Bordeaux

Le festival Nouvelle Odyssée (Poitiers – 86)


Non, l’Orchestre des Champs-Élysées -dit OCE pour les intimes dont vous ferez bientôt partie-, ça n’est pas l’orchestre de Michel Drucker (blague que seuls les plus de 35 ans pourront comprendre…). Il s’agit de l’orchestre résident du TAP (Théâtre Auditorium de Poitiers), qui est né en 1991 avec pour ambition de faire revivre la grande musique classique et romantique sur instruments d’époque.


Et là, si vous comptez bien, vous allez nous dire : l’OCE a donc 30 ans cette année ?


BINGO ! Joyeux anniversaire l’OCE ! Orchestre classique oui, mais loin d’être guindé et poussiéreux : toute l’année, l’OCE mène un véritable projet de territoire dans la Vienne, sortant autant que possible de ses murs et allant à la rencontre des publics isolés, empêchés, ou tout simplement persuadés que « le classique ça n’est pas pour eux ». Pour inaugurer la saison de ses 30 ans, l’orchestre organise du 2 au 17 octobre la 2e édition du festival Nouvelle-Odyssée à Poitiers, avec des concerts itinérants de jardins en jardins, un week-end festif, un concert au CROUS pour les étudiants, des interventions scolaires ou encore un grand concert final au TAP. Osez le classique… Vous verrez, une fois la nuque mouillée, on n’a qu’une envie : y plonger tout entier !


Du 2 au 17 octobre

Festival Nouvelle Odyssée
Festival Nouvelle Odyssée © Arthur Péquin

Festival des Francophonies « Les zébrures d’automne » (Limoges )


10 jours de théâtre, de musique et de danse, saupoudrés de tables rondes et échanges : rangez vos porcelaines, Limoges s’agite sacrément en automne ! Comme pour les précédents festivals, on aime ici le fait que tous les lieux et espaces de la ville jouent de jeu et accueillent petits et grands à se retrouver pour savourer à pleins poumons le bonheur de se gorger à nouveau de culture. Coups de cœur pour « Folie » de Claude Brumachon à l’Opéra de Limoges, « Down Tiger Down » d’Audrey Dero au CCM Jean Gagnant pour les tous petits, « Il pleut des humains sur nos pavés » de Sèdjro Giovanni Houansou qui est une première en France, et autres pépites qui inviteront chacune et chacun à rêver…


Du 22 septembre au 2 octobre

Festival des Francophonies « Les zébrures d’automne »

LE FIFIB / festival international du film indépendant de Bordeaux (Bordeaux – 33)


Doit-on sérieusement encore présenter le FIFIB ? Festival prisé des amateurs de cinéma qui se creusent les méninges, et qui valorise la création indépendante et la liberté d’esprit depuis 10 ans (ah tiens, là aussi il y a une bougie à souffler…), le FIFIB vient tout juste d’annoncer sa programmation 2021. Et autant vous dire qu’il y a du lourd : Anna Mouglalis dans le Jury, Sandrine Kiberlain et Jacques Audiard (qu’on ne voit quasiment jamais en festival) qui présenteront un film, Marie Papillon parmi les invitées, la lauréate du Lion d’Or de Venise, etc. Les pépites du cinéma mondial côtoient les talents régionaux qui feront les belles heures des toiles de demain. Et la jeunesse ainsi que les publics isolés ne sont pas oubliés, avec des ateliers scolaires et médiation culturelle au cœur du programme.


Du 13 au 18 octobre

LE FIFIB / festival international du film

Panique au dancing (Niort – 79)


Ça guinche sacrément dans les Deux-Sèvres… Avant de retrouver la Compagnie Volubilis le 9 décembre au FAB pour « Panique Olympique / Quatrième », la troupe d’Agnès Pelletier investit l’espace public de Niort pour une biennale d’envergure nationale. Au programme : un truculent méli-mélowwww de spectacles professionnels et de formes dédiées aux amateurs, pour faire se rencontrer les habitants sans chichis pompons. Même le centre hospitalier et le centre socio-culturel ouvrent leurs portes, pour que personne ne soit privé de danse ! On aime : la sélection contemporaine éclectique, et la volonté inclusive du festival. Parce que l’essence même de la danse, c’est d’être populaire. Qu’elle soit nuptiale pour rapprocher les corps, ou dégingandée pour exprimer sa joie.


Du 29 septembre au 2 octobre

Panique au dancing à Niort
© Blue Tired Heroes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *