Tour des Cascade des Gorges de Kakouetta
Tour des Cascade des Gorges de Kakouetta - Crédit Cesar Reñones Dominguez
Béarn, Pays basqueVisites & loisirs

Tour des Gorges de Kakuetta : balade entre lac, grotte et cascade

Kakuquoi ? « Ka-kue-tta ». Trois syllabes à l’écho sorti tout droit des profondeurs du pays basque. A Sainte-Engrâce, petit village de la Haute Soule perché à 600 mètres d’altitude, les gorges de Kakuetta sont une « Amazonie des latitudes tempérées », un bout du monde au milieu des montagnes. Et le lieu de randonnée parfait pour échapper à la chaleur estivale.

C’est devant un petit noir serré que commence notre voyage. Au bar « La Cascade » de Sainte-Engrâce, village au cœur de ce pays basque sauvage, empreint de nature et de paysages verdoyants. Ce bistrot-restaurant est le point de départ du chemin qui mène aux gorges de Kakuetta. Là où l’on s’acquitte de notre ticket (tarifs précisés en bas de l’article), droit d’entrée pour une visite de l’un des sites les plus sauvages d’Europe et les plus exotiques du Pays basque.

Une randonnée familiale féerique

Aux premiers pas, on ne sait plus trop où l’on est, ni sur quel continent. Ouvertes de mi-mars et à mi-novembre, les gorges de Kakuetta sont un échantillon d’Amazonie greffé au cœur des entrailles de la montagne basque.

Une terra incognita à la végétation luxuriante qui fut explorée pour la première fois en 1906 avant d’être ouvert au public soixante ans plus tard. Autrefois passage des contrebandiers, puis des clandestins pendant la Seconde guerre mondiale, les gorges font aujourd’hui le bonheur des randonneurs de grands et petits chemins et amoureux de la nature.

Le billet en poche, votre balade est libre. Aucun temps n’est imparti, seule le soleil déclinant indique de pas trop tarder.

En haute saison, la fréquentation est plus intense, mieux vaut venir le matin (ouverture à 8 heures) si vous souhaitez profiter d’un maximum de calme.

Le chemin ouvert au public, long de 2 kilomètres (2 heures environ aller-retour), suit le cours de la rivière. Le parcours aménagé dévoile ses secrets les uns après les autres. On avance de passerelles en escaliers, de sentiers à balcons suspendus

Randonnée en bord de rivière
Randonnée en bord de rivière – Crédit Axel Etcheverry

Si cette randonnée familiale est sans difficultés pour les enfants, une précision s’impose : jeunes parents, mieux vaut oublier la poussette !

Pensez plutôt au porte-bébé (possibilité d’en louer un au bar La Cascade). Et chaussez-vous bien, certains passages peuvent être glissants.

Randonnée dans les Gorges de Kakouetta
Randonnée dans les Gorges de Kakouetta – Crédit Cesar Reñones Dominguez

Cascade de Kakuettale, clou de la visite

Dans cet entrelacs de roches humides d’eau claire, le décor est saisissant. On serpente entre les parois de falaises vertigineuses et profondes de 30 à 350 mètres. Au bien nommé « Grand étroit », seulement quelques mètres séparent les deux versants de la faille !

Un balcon suspendu permet d’admirer les reflets turquoises d’un magnifique lac.

Lac de Saint-Engrace
Lac de Saint-Engrace – Crédit ADT Béarn Pays basque

On rêverait de s’y jeter dedans, si la baignade n’était pas interdite pour respecter la tranquillité du lieu. Mais cette étape est un instant parfait pour sortir le pique-nique du sac-à-dos (à condition de respecter l’environnement, bien sûr !).

Question végétation, le climat qui règne favorise les fougères et autres « perce-pierres » (les saxifrages). Pour l’oeil averti, selon les saisons (juin, juillet) on peut distinguer des ancolies bleues. Attention, on ne touche qu’avec l’oeil ! Quelques bestioles profitent aussi de l’humidité comme les scolopendres.

Avec de la chance, on peut apercevoir au-dessus de nos têtes le vol de rapaces, dont le Gypaète barbu, l’espèce emblématique des Pyrénées.

Gypaète barbu Pays basque
Gypaète barbu – Crédit Richard Bartz

On traverse un petit tunnel. Tout au long du parcours, à l’ombre, l’air est frais et les températures tout autant. Prévoir un pull n’est pas de trop. Vers la fin du parcours, après 1,6 kilomètre environ, s’offre à nous le spectacle de la cascade. Haute d’une vingtaine de mètres, elle est un peu le clou de la balade. On mesure ici toute la puissance de la nature. Un plein d’énergie !

Cascade de Kakuetta
Cascade de Kakuetta – Crédit Axel Etcheverry

La randonnée se termine par la visite de la grotte qui permet d’admirer stalactites et stalagmites géantes.

Grotte de Kakuetta
Grotte de Kakuetta – Crédit Tilyo Rusev

Si ces gorges vous ont plu, on ne peut que vous conseiller de vous rendre plus à l’est du côté de Larrau et de la passerelle d’Holzarte. C’est un pont de singe suspendu à 180 mètres de haut qui surplombe le canyon des gorges d’Olhadubi. Sensations garanties ! Haut les cœurs !

Tarifs des Gorges de Kakouetta
  • Adultes et enfants + 16 ans : 6,00 euros
  • Enfants 7 ans à 16 ans : 4,50 euros
  • Gratuit pour les moins de 7 ans

Gorges de Kakuetta
Adresse : Route départementale 113, Sainte-Engrâce.
Tél. : 05 59 28 60 83

Plus d’informations sur le site de Sainte-Engrâce.

Votez si vous avez aimé cet article - (23 votes)
Faites vivre le blog, laissez un commentaire ;)
avatar