Sign Up

Sign In

Forget Password

Lost your password? Please enter your email address. You will receive a link and will create a new password via email.

You must login to ask question.

L'Herbe Cap Ferret
Actus tourismeActusGirondeNouvelle Aquitaine

Je kiffe grave l’Herbe du Cap Ferret

Pour des raisons strictement personnelles et qui n’appartiennent résolument qu’à moi, il m’arrive régulièrement de séjourner à l’Herbe, composante de Lège-Cap Ferret. Distincte car j’y navigue dans un espace perpendiculaire au trait de côte. Disons que cette bande d’Herbe qui me sied épouse environ 200 m de large.

J’adore Lège-Cap Ferret à la découpe

Mon univers s’étire de la chapelle de l’Herbe, avec sa plage, ses dériveurs et son spot wifi à la couverture exemplaire, du reste on m’y voit parfois jusqu’à tard assis sous un lampion, mon portable Mac fétiche déployé sur mes genoux, le mot anglais laptop est fort bien ajusté je trouve pour désigner l’ordinateur, jusqu’au village ostréicole. Là, j’achète du poisson frais au pêcheur local qui tient étalage à partir de 16h30. Du bonite, des soles, du mulet le plus souvent. Parfois des huîtres du voisinage régalent à l’avance mes papilles. Voilà pour ma bande de 200 m côté Bassin.

Port de l'Herbe
Crédit : François Perroy

Et je remonte avec de fines algues sèches coincées entre mes orteils, mon herbe salée préférée, vers mon lieu secret dans la pinède. Je sinue à travers sentes et voies pour rejoindre mon repaire à l’abri de pins et de chênes verts. De là, je refais mon monde sur un tapis d’aiguilles sèches et parfois, lorsque les chasseurs, dont certains ne ramassent pas leurs douilles (quelques dizaines récoltées en ce mois d’août 2015 et flanquées à la poubelle), ne tirent pas, août est tranquille sur ce point, la Toussaint beaucoup moins, je trace par la forêt vers l’Océan. Je cabote dans les taillis, cueille des mûres, hume la vie forestière et tel un sanglier poète, divague dans mes 200 m de large pour l’atteindre. Là aussi, mon rail côtier de 200 m de découpe d’Herbe, m’assure une plénitude absolue. D’autres citoyens occupent ces lieux, mais ils ne savent rien de ma portion secrète de sable et de ses volutes naturelles d’odeurs de pins, chênes, arbousiers, mimosas qui, de l’Herbe à l’Océan, inspirent quelques-uns de mes meilleurs jours de l’année.

Plage de l'Herbe
Crédit : François Perroy

Une prochaine fois, je vous parlerai du quartier des 44 hectares et du vélo Mercier à un seul pignon qui me propulse dignement dans l’axe longitudinal cette fois de la Presqu’île.

Summary
Je kiffe grave l’Herbe du Cap-Ferret
Article Name
Je kiffe grave l’Herbe du Cap-Ferret
Description
Mon univers s’étire de la chapelle de l’Herbe, avec sa plage et ses dériveurs, jusqu’au village ostréicole. Là j’achète du poisson frais au pêcheur local...
Author
Si le coeur vous en dit, votez pour cet article - (15 votes)

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz
François Perroy

Dirigeant et créateur de la société Emotio Tourisme