Passion Aquitaine

Marathon du Médoc : une 33e édition sous le thème de la Musique !

Marathon du Médoc : une 33e édition sous le thème de la Musique !
localisation-aquitaine Gironde
date de publication05.09.2017
auteurPapotiche
Nombre de vuesLu 745 fois
Passion AquitaineBons plansEvénements → Marathon du Médoc : une 33e édition sous le thème de la Musique !
Courir, c’est totalement mainstream. Mais courir déguisé(e) en Freddie Mercury en faisant une pause au château Lynch Bages pour un petit gorgeon de « carburant », ça explose carrément le compteur sur l’échelle du kiffe. En clin d’œil à sa 33eme édition, le Marathon du Médoc affiche une thématique d’envergure : cette course, parmi les plus populaires de France, se déclinera ce samedi 9 septembre en… « 33 tours » !

Comme chaque année, chaussés de baskets de compétition sous un costume totalement décalé, ils seront près de 9000 sur la ligne de départ. Et des milliers tout au long du parcours à les encourager et à participer aux animations oenotouristiques et conviviales de cet événement très attendu à Pauillac et son vignoble. Un pur moment de fun, mais aussi et surtout un défi sportif en dehors du commun, où le dépassement de soi est le vrai gagnant à la fin.

De vignes en grands châteaux… qui de Cloclo ou Michel Polnareff remportera le trophée cette année ?

Le Marathon du Médoc : on se fait un « château-basket » ?

C’est pas notre genre d’être chauvins, mais avouons que le vignoble du Médoc compte parmi les plus prestigieux du monde… Le Marathon du Médoc est en effet une course adorée par les amateurs du genre depuis maintenant 32 ans, en premier lieu pour le terrain de jeu hal-lu-ci-nant qu’il offre aux marathonien(ne)s. Imaginez… Pauillac, Saint-Estèphe, Saint-Julien… les 42,195 km réglementaires de la course prennent l’allure d’une véritable « route des vins en baskets » en déroulant dans le vignoble classé du Médoc, avec passage dans des châteaux dont le simple nom fait briller les yeux des connaisseurs.

Le genre de bouteilles que l’on ne voit passer que sur la table du réveillon à Noël, et qui font verser sa petite larme à Pépé !

Un paysage bien agréable à l’œil pour se consoler de souffrir un peu durant les 3 à 6 h de course : le tracé est forcément pentu puisque doux pour la vigne, et donc c’est un vrai défi pour les marathonien(ne)s, qui viennent du monde entier pour relever ce challenge et vivre « l’expérience Médoc ».

L’idée est d’égrainer tout au long du parcours des « arrêts au stand » un peu particuliers, permettant aux marathonien(ne)s de découvrir la région. Aussi, de partager l’aventure avec les locaux et supporters venus les soutenir : 22 points de ravitaillement, une vingtaine de tests “œno-sportifs” (dégustation de grands crus à dose modérée !), 55 animations et points de dégustations variés (à base d’huitres, entrecôte, fromage, raisins, glaces etc.).

Pauillac, point de départ et d’arrivée du marathon, va également s’encanailler un peu pour accueillir comme il se doit tout ce petit monde. Un « village du Marathon » sera installé à côté de la Maison du Vin !

Le parcours du marathon en 3D

Retrouvez l’ensemble des animations prévues samedi sur le site du Marathon du Médoc.

Un marathon déguisé : Cours Dick Rivers, Coooours !!!

En plus d’offrir un parcours déclassé sur l’échelle du plaisir, le Marathon du Médoc est en lui-même un spectacle. Le coup d’envoi de sa 33e édition sera donné ce samedi 9 septembre à Pauillac à 9h30, et comme chaque année, la majorité des marathonien(ne)s sur la ligne de départ auront revêtu leur plus beau costume.

Une deuxième coquetterie de la course, en comparaison à ses homologues un brin plus sages : il s’agit de courir déguisé(e) de façon totalement loufoque, autour d’un thème imposé. Un deuxième défi lancé aux coureurs, qui rivalisent d’humour et d’originalité dans la confection de leur « dossard ».

L’an dernier, les contes et légendes étaient à l’honneur. Cette année, c’est en « 33 tours » que les sportifs (et les spectateurs bien sur !) devront enchainer petites et grandes foulées. Attendez-vous à voir Dalida, AC/DC ou encore Desireless se disputer la première place du podium, pour remporter le trophée tant convoité : son propre poids en vin !

Évidement, vous n’avez plus la possibilité de vous inscrire pour courir, mais nous vous conseillons vraiment d’aller assister à l’événement samedi en tant que supporter !

Le spectacle et l’ambiance sont terriblement grisants (avant même d’avoir trempé ses lèvres dans un verre de Haut-Medoc). C’est tellement bon pour le moral ces événements où des milliers d’inconnus de toutes nationalités (on en compte plus de 50 différentes chaque année !!!) font la fête ensemble, sans préjugés, autour de jolies valeurs, et se lâchent un peu.

Couverture médicale de haut niveau : on ne s’improvise pas marathonien

Si vous passez un peu de temps sur Instagram, vous n’êtes donc pas passé à côté : le running est devenu sooo mainstream en l’espace de quelques années. C’est LA pratique à la mode, et tout le monde y va de son petit footing de décrassage le dimanche matin, pendant que vous culpabilisez en slip sur votre canapé à vous offrir une deuxième fournée de Chocapic devant Les Simpsons.

 

Une mode (plutôt saine ceci-dit) qui encourage parfois certains coureurs, du dimanche justement, à ne pas adopter de bons gestes pour leur corps, ou à se lancer dans des courses professionnelles avec un corps trop peu préparé. Des certificats médicaux sont demandés pour s’inscrire, et les organisateurs n’ont de cesse de conseiller les futurs coureurs. Mais il n’est pas toujours évident de connaitre ses propres capacités, alors le risque de voir son corps lâcher un peu en plein run est là.

Ainsi, la dernière spécificité (moins connue) du Marathon du Médoc, outre de voir des Maya l’Abeille ou des Johnny Halliday se disputer la ligne d’arrivée, est d’accorder une vraie place à l’aspect santé et aux réflexions autour de la pratique du running.

Déguisements marathon

Deux raisons à cela :

  • 4 des 6 organisateurs historiques étaient médecins, forcément ça a aidé
  • Le côté festif et décalé du Marathon encourage certains coureurs non préparés voir totalement amateurs (genre ceux qui se lancent un pari fou un soir d’été autour d’un barbecue et après avoir bien arrosé les merguezs de rosé…) à se lancer dans l’aventure

Et on ne le répètera jamais assez : courir est un sport, il s’agît de ne pas faire n’importe quoi. Pour éviter tout accident, la présence de médecins et de secouristes sur place est renforcée. Cette logistique experte et l’attention bienveillante portée aux participants valent au Marathon du Médoc d’être classé 2e au monde en termes d’organisation. Un colloque autour de la santé et la pratique du sport est organisé entre spécialistes, qui mènent à l’occasion des études approfondies.

Les entreprises girondines se mobilisent pour l’événement

De nombreuses entreprises locales sont partenaires de l’événement et seront présentes sur site. Pour soutenir la manifestation, et certaines pour relever des « challenges », en troquant talons hauts et mocassins contre baskets sur la ligne de départ. D’autres vont plus loin en intégrant carrément leurs clients à leur team.

Parmi elles, le Crédit Agricole d’Aquitaine a mené une opération remarquée pour permettre à 4 de ses jeunes followers sur Facebook de vivre la mythique course : le « challenge #cavalefaire »

Via les réseaux sociaux, plus particulièrement sa page facebook #Caavalefaire qui est une page dédiée par l’enseigne aux jeunes de son territoire, elle a lancé à sa communauté de « vingtenaires » le défi d’obtenir le plus de likes à un commentaire de « candidature ». Résultats : 2 équipes de 2 runners seront dans les startings-blocks samedi, une belle opportunité pour eux, car figurez-vous que les places pour le marathon partent très vite, et sont très prisées…. Une opération cohérente pour l’entreprise, qui multiplie les initiatives pour encourager les jeunes talents à se dépasser et vivre leurs rêves, et qui accompagne financièrement les jeunes actifs dans leurs projets.

La team Crédit Agricole au Marathon du Médoc

Les photos ont été réalisées au Château Meyney, une propriété de CA Grands Crus, l’un des domaines de l’appellation Saint Estèphe figurant sur le parcours du Marathon 2017.

Car courir, se n’est pas « seulement » enchainer les pas. C’est aller au-delà de ses limites. Ecouter son corps, l’apprivoiser, et amener son mental vers une endurance renforcée à chaque entrainement. Si vous interrogez un marathonien, il vous répondra que participer à une telle course est d’abord un défi pour soi-même, plutôt qu’une compétition avec les autres : se prouver que l’on est capable d’accomplir une performance. Pour courir l’intégralité du marathon, il faut s’entrainer des mois durant, voir des années. C’est un peu comme monter son entreprise ou se lancer dans une formation pour réaliser son rêve professionnel : il faut de la persévérance, du courage et du soutien. Et surtout croire en soi.

Se dépasser tout en vivant un bon moment, c’est l’objectif des 2 binômes de l’équipe #CAAVALEFAIRE ! La première équipe est landaise : Aurélie et Marion, toutes deux 23 ans ; la première revient tout juste d’une année à parcourir le monde, de la Nouvelle-Zélande au Togo, et a rapporté dans ses bagages un précieux enseignement : le monde ne tourne pas autour de nous, il s’agit de s’ouvrir aux autres. C’est justement à l’enseignement qu’elle se destine désormais. La seconde est étudiante en recherche et développement dans l’agroalimentaire, et se définit comme une hédoniste qui pratique le running pour se permettre d’abuser un peu du chocolat et des tapas en contrepartie. Une motivation validée par la team PA !

Marathon du Médoc en binome

La seconde équipe est mixte : les girondins Alexandra et David, 26 ans. Alexandra est une wonder-maman qui s’entraine pour passer le concours des sapeurs-pompiers, et qui court également pour décompresser à côté de son métier de vendeuse. Son homologue masculin travaille dans la société des colorants du sud-ouest, adore voyager et découvrir de nouvelles cultures. En ses propres terres samedi, surs qu’il va voir du pays !

Les quatre ont ainsi leurs motivations propres pour se confronter aux 42,195 km du parcours, ce qui rendra leur expérience subjective et donc forcément passionnante !

Vous pourrez les suivre et les encourager sur la page Facebook #CAAVALEFAIRE et ainsi avoir une autre vision de la course. Pour suivre le Marathon en direct, sachez qu’il sera relayé samedi sur la chaîne DailyMotion dédiée de l’événement.

Conclusion ? Et bien tout le monde est sur le front pour ceux qui vont devoir se l’éponger dès 9h30 samedi à Pauillac. Une équipe organisatrice (majoritairement bénévole, c’est vous dire si ce sont des passionnés !) experte et au taquet, une surveillance médicale au top, des châteaux qui pratiqueront la « dégustation-basket », des entreprises impliquées dans le rayonnement du territoire, des milliers de spectateurs prêts à donner de la voix, et SURTOUT, près de 9000 marathonien(ne)s qui s’apprêtent à vivre une expérience transcendante, entre crampes et fou-rires de croiser soudain un Bee-Gees entre deux ceps de vigne.

C’est tout à l’image de cette Nouvelle-Aquitaine que l’on aime tant, et surtout, ça prouve à quel point le Médoc, qui souffre encore d’une image fermée et un peu rustre, est un territoire accueillant, riche d’un oenotourisme novateur et ouvert à tous.

Infos pratiques :

Le site web : www.marathondumedoc.com

Le programme : Pauillac (Médoc)

  • 8h à 9h15 : Présentation des déguisés
  • 9h Départ de la Caravane Publicitaire
  • 9h15 Animations de départ
  • 9h30 Départ du Marathon

Sur le parcours : 22 points de ravitaillement, une vingtaine de tests “œno-sportifs”, 55 animations et points de dégustations variés (huitres, entrecôte, fromage, raisins, glaces etc.)

  • 9h30 à 11h30 : Animations sur les quais
  • 16h00 Remise des prix sur les quais de Pauillac (sauf Météo défavorable).

Soirée : possibilité de se restaurer au Village du Marathon

  • 21h Spectacle gratuit de l’orchestre Tropica suivi d’un feu d’artifice et d’une soirée dansante

Suivre la runningteam #cavalefaire du Crédit Agricole d’Aquitaine : www.facebook.com/Caavalefaire/


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Summary
Marathon du Médoc : une 33e édition sous le thème de la Musique !
Article Name
Marathon du Médoc : une 33e édition sous le thème de la Musique !
Description
Vous avez déjà couru déguisé en Freddie Mercury en buvant un verre de vin rouge devant un château ? Non ? Inscrivez-vous vite au Marathon du Médoc !
Author
Passion Aquitaine
The following two tabs change content below.
Si le coeur vous en dit, votez pour cet article - (6 votes)
Mets du Sud-Ouest dans tes emails ! Passion Email

* Newsletter bio garantie sans exhausteur de goût ni pesticide
Laissez un commentaire, partagez votre avis avec d'autres passionnés !

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz