lundi 18 mars 2019
Meilleurs bar Bayonne
Bars de Bayonne - Crédit Thierry Llansades
Béarn, Pays basqueBien boire

Top 5 des bars de Bayonne, les adresses emblématiques

Le visiteur n’ayant vu de Bayonne que ses Fêtes a sans doute constaté une certaine uniformité au niveau des propositions de ses bars. Si musique commerciale et alcools bon marché sont souvent de mise durant les agapes bayonnaises, il y a fort heureusement des établissements qui sortent du lot.

Oui, les bistrots bayonnais savent être pertinents, engagés, funky, et oui il est possible de boire autre chose que de la bière tiède en écoutant du Michel Sardou. Le tout est de savoir chercher un peu. Petit tour du propriétaire.

Le plus beau : Kalostrape Ostatua

Le Kalostrape se pare de faux-airs new-yorkais, tant sa décoration est soignée et tendance. Aux pierres d’un ancien couvent ont été rajoutés des tuyauteries apparentes, de la peinture flashy et un mobilier design. Les murs sont décorés de jolies expositions de peinture, renouvelées chaque mois.

Bar Kalostrape Bayonne

Mais c’est bien au Pays basque que vous vous trouvez ! Le Kalostrape est en effet situé au rez-de-chaussée d’un immeuble accueillant AEK, l’école de langue basque pour adultes. Ceci explique cela, vous y entendrez sans doute davantage d’euskara que dans les autres établissements de la ville.

Dj Kalostrape

Au comptoir, des pintxos appétissants, et une jolie carte de cocktails faisant la part belle au GinTonic (avec une petite dizaine de combinaisons possibles).

Et le midi, un menu du jour peu onéreux est composé de produits locaux. Ajoutez à cela des concerts réguliers, et vous obtenez un résultat très réussi !

Le plus mythique : Chai Ramina

Si “Chai Ramina” a longtemps été le bar le plus célèbre de Bayonne, c’est avant tout grâce son taulier, Jacques Gardet, dit Ramina. Ce personnage haut en couleur, ancien rugbyman de l’Aviron Bayonnais, a fait d’un estaminet exigu de la rue Poissonnerie un véritable lieu de culte pour tous les levers de coude de la cité.

Chai Ramina Bayonne
Chai Ramina – Crédit Google Street View

Même maintenant qu’il a passé la main, l’esprit reste. Le décor hétéroclite est composé de décennies de souvenirs rugbystiques : maillots, coupures de journaux, photographies insolites, trophées…

Y faire un tour un jour de match, c’est prendre le risque de ne pas arriver à l’heure pour le coup d’envoi

Bar Chai Ramina
Crédit : Facebook Chai Ramina – Joel Combe

Vous pourrez entre autres y tester la spécialité maison, le zoulou : un punch dans lequel trempent des piments d’Espelette, ainsi que d’autres aliments tenus secrets. Mal de crâne assuré le lendemain.

Le plus rock’n’roll : Sankara Ostatua

Les bords de Nive sont souvent synonymes de bars standardisés. L’un d’entre eux fait (grandement) exception : le Sankara Ostatua, nommé ainsi en hommage à Thomas Sankara, président révolutionnaire du Burkina Faso assassiné en 1987. Le ton est donné : le Sankara est le lieu de toutes les cultures alternatives. Vous y croiserez pêle-mêle des militants de la cause basque, des activistes féministes et des membres d’associations LGBT. Entre autres !

Bar Sankara Bayonne
Bar Sankara – Crédit : pedroko_75

Une super équipe vous concocte des pintxos de qualité ainsi qu’un vaste choix de cocktails. Niveau musique, là aussi, ça décoiffe.

Aux beaux jours, des concerts sont organisés sur la terrasse, balayant tout le spectre de l’éclectisme musical

Concert bar Sankara
Concert Sankara – Crédit : Philippe Prevost

Et la playlist, en fin de soirée, fait la part belle au rock indé, basque ou international.

Le plus populaire : Café des Pyrénées

Le Café des Pyrénées est une institution à Bayonne, depuis plusieurs générations. Il a notamment été le témoin d’une des pages les plus sombres de l’histoire récente de la ville : en 1985, sa façade est mitraillée par le GAL (milice paramilitaire luttant contre ETA), et l’un de ses clients perd la vie.

Café des Pyrénées
Café des Pyrénées – Crédit Google Street View

Longtemps considéré comme le repaire des Basques “de l’intérieur” à Bayonne, il mêle aujourd’hui une clientèle bigarrée et intergénérationnelle. En journée, sa vaste terrasse donnant sur la place Saint-André abrite aussi bien étudiants que figures bayonnaises. Xina, le charismatique patron, a un mot et une attention pour chacun.

Quand la nuit tombe, l’ambiance se fait plus chaude, les enceintes crachent les standards de la musique basque. Et quand elles s’arrêtent, c’est la clientèle qui reprend en chœur : chair de poule garantie.

Le plus secret : Prohibido

Le Prohibido se mérite. Comme au temps de la prohibition, l’adresse est tenue secrète et n’est révélée que sous le manteau – ou sous la contrainte. Et quand vous aurez enfin trouvé l’entrée, vous ne serez pas pour autant au bout de vos peines : il faut un code secret pour ouvrir le verrou. Allez voir sur le site internet du bar pour avoir des indices…

Bar Prohibido Bayonne
Prohibido Bayonne

Une fois à l’intérieur, vous comprendrez aisément que le jeu en valait la chandelle. Décor cosy et ambiance jazzy, serveurs en costume d’époque, superbe bar en zinc… Ici on fait tout comme avant, jusqu’au glaçon que l’on découpe au pic à glace dans un gros bloc.

La carte ravira les adeptes de la myxologie : des cocktails surprenants allient des alcools aux noms exotiques. Pas pour toutes les bourses (compter 10 à 12€ pour un cocktail), mais cela vaut clairement le coup.

Adresse secrète !

3
Participer à la discussion , laissez un commentaire ;)

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
gigi
Invité
gigi

Juste pour vous dire de remettre à jour votre liste ne serait ce que pour RAMINA , le propriétaire en question a vendu il y a plusieurs années et l’établissement n’est plus tenu par lui et n’est donc plus présent dans le bar en question !!

gordito
Invité
gordito

En souvenir du Jockey Club , bar tenu par la tante de mon père la ou sont nées les fêtes de Bayonne par une bande copains qui ouvraient leur fête en coupant un chapelet de saucisses sur le pont st esprit .. Bar aujourd hui disparu .

Olivier Péant
Journaliste reporter d’images pour la chaîne locale TVPI (Pays basque / Landes), auteur d'un guide du Pays basque aux éditions Glénat, j'entame ensuite un tour de France chez l'habitant, expérience formidable qui sera narrée dans le blog untourenfrance.fr. Je travaille aujourd’hui activement sur le projet Trop Easy, websérie interactive mêlant énigmes et découverte du territoire basque.
0
Votre panier