Accueil Nouvelle Aquitaine Béarn, Pays basque Ozed, une marque de lunettes en bois engagée et made in Bayonne

Ozed, une marque de lunettes en bois engagée et made in Bayonne

Dans Passion Aquitaine, on aime vous parler des gens passionnés, acteur et moteur dans leur domaine. Aujourd’hui, on a rencontré Baptiste Notter, l’un des deux créateurs d’Ozed, une des premières marques de lunette en bois du monde. En plus d’être implantée en partie Bayonne, cette entreprise s’engage pour protéger notre planète avec un bilan carbone proche de zéro ! La recette de leur succès ? Baptise nous la livre.

Hello Baptiste, peux-tu nous dire comment a commencé l’aventure Ozed ?

L’aventure commence en 2012 par la rencontre avec Mathieu, mon associé. A l’époque, je travaillais dans une entreprise de textile dans le Sud-Ouest et lui dans l’immobilier à Lyon. J’avais l’habitude du monde de la mode, de ses réseaux de distribution, et surtout, la marque pour laquelle je travaillais, avait une forte identité graphique grâce à une collaboration avec un artiste. Mathieu lui sortait d’une start-up innovantes. Chacun de notre côté, on avait envie d’autre chose, de sortir des produits américains ultra marquetés et de l’attirance qu’on a tous pour ces marques. Je cherchais aussi un produit avec lequel j’aurai plus d’affinités.

Baptiste Notter - Ozed Bayonne

Comment s’est passée la rencontre avec Mathieu ?

Sans se connaître, deux points communs nous connectaient.

1. Notre attrait pour le bois : c’est dans notre patrimoine familial, des deux côtés nous avons des proches parents ébéniste ou menuisier. C’est une matière recyclable, recyclée et développement durable.

2. Notre passion pour les sports de glisse : Mathieu fait du kite surf et du skate. Moi du surf et du snow. On est pas mal dans la nature, on y prend du recul sur les produits qu’on consomme.

Mathieu, à Lyon, avait dans l’idée de faire des lunettes en bois et moi à Bayonne, des montres en bois. Un ami graphiste nous a mis en relation, on était vraiment sur le même créneau. Après réflexion, on a décidé de se lancer ensemble dans la lunette. On est parti dans le monde visiter des usines de bois : Canada, Allemagne, Indonésie. En 6 mois, la marque était déposée et les premiers produits sortaient.

Ozed New Vision

Comment vous avez été accueilli sur le marché de la lunette ?

On est arrivé un peu tôt sur un marché de la lunette qui est plutôt conventionnel. On était seulement trois fabricants dans le monde à proposer des lunettes en bois. On a attiré l’attention mais les magasins n’y croyaient pas. Puis rapidement on a bénéficié d’un gros mouvement sur les produits bois, naturels comme les premières coques d’Iphone.

Aujourd’hui on revient du SILMO (le pus gros salon européen de la lunette à Paris) et la lunette en bois est devenu un segment à part entière, on a compté 27 marques et rien qu’en Europe ! On a bien fait d’y croire. Pour ce qui nous concerne, on se démarque par la qualité et l’avance technologique que nous avons sur nos concurrents. On connaît bien les process et les contraintes de ce matériau.

Comment préservez-vous la planète ? Quelles sont vos initiatives environnementales ?

Chaque année, notre bilan carbone est proche de zéro (on compte les transports, la dépense énergétique de nos locaux, les emballages, etc.) et on participe à un programme de reforestation en Haïti : pour une paire en ligne vendue, un arbre est planté en Haïti. On essaie de produire le plus proprement possible même si ce n’est pas toujours évident. On essaie de changer les choses de l’intérieur…

Quel est le spirit de votre entreprise en trois mots ?

Les piliers de la marque : le bois (la base), la family (les athlètes et artistes qui nous accompagnent, dessinent des produits qu’ils représentent ensuite avec une véritable implication), et l’éthique.

J’ai entendu dire que vous aviez de lunettes en skate recyclé ?

A Lyon, nos bureaux étaient juste à côté de ceux d’Antiz, une marque de skate et je suis un énorme fan d’un de ses créateurs, Hugo Liard. On est allé les voir et ça a matché. On a commencé à utiliser leurs chutes de bois de skate jusqu’à concevoir ensemble une série de 200 paires de lunettes fabriquées à partir de skates usés de riders pros. Hugo est devenu le premier ambassadeur de la marque.

Qu’est-ce qui t’attache en Aquitaine ?

Je suis né à Tours et je suis venu à Bordeaux pour mes études que j’ai terminées à Bayonne. J’ai adoré l’Aquitaine pour ces sports de nature, entre mer et montagne. Depuis, je n’ai plus quitté la région. J’ai même réussi à faire migrer un de mes meilleurs amis et ma famille. Aujourd’hui, je me sens à la maison dans le Sud-Ouest.

Tu nous révèles tes spots préférés ?

En snow, Saint Lary. Mon frère vit là-bas et j’y ai beaucoup d’attaches.
En surf, la Grande plage : nos bureaux sont juste en face !

Laissez un commentaire

guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Cantalou
Cantalou
16/12/2019 18:55

bonsoir, je souhaiterais me faire faire une paire de lunettes de vue en bois, comment dois-je m’y prendre, et surtout je souhaiterais savoir quelle est votre fourchette de prix

Ça devrait vous plaire aussi

Éviter les péages de l’autoroute A63 dans les Landes
Depuis sa privatisation, l'ancienne RN10 gratuite s'est transformée en A63 payante ! Il faut désormais débourser 7 euros pour parcourir les 104 kilomètres entre Salles (Gironde)...
Solikend : soutenez des associations en partant en vacances !
Partir en weekend ou en escapade touristique c’est bien. Le faire tout en réalisant un acte responsable et solidaire c’est encore mieux. C’est ce que...
Les Etablis&CO, quand le fait maison rime avec passion et coopération
Les Etablis&Co, c'est un beau projet de partage des savoirs, d'entraide, de stimulation à la création et d'accès aux technologies innovantes. Premier établissement de...
Supercoop Bordeaux : naissance d’un supermarché local et coopératif
Créé par les habitants de Bordeaux pour les habitants de Bordeaux, ce supermarché autogéré par ses clients doit ouvrir ses portes en 2018 dans...
L’éco-camping La Frênaie, un paradis au cœur de la Venise Verte
Ce mois-ci les Cigales vous invite à découvrir un éco-camping magique avec des yourtes, des gens qui travaillent ensemble, des gens qui vivent bien...
ETICoop : l’Ecole Territoriale pour l’Innovation et la Coopération
Miser sur les talents locaux d’aujourd’hui, c’est créer de la valeur régionale pour demain. Chose que le Crédit Agricole a bien compris : le...
Mets du Sud-Ouest dans tes emails !

* Newsletter garantie sans pesticide ni exhausteur de goûts