INVITATION AU DÉBAT

Suite aux réactions sur mon livre ’Le rocambolesque voisinage du vieux Marcello’’
je propose le débat ‘’L’évolution de la société et le déni des institutions vis à vis des problèmes des seniors’’.

‘’LE ROCAMBOLESQUE VOISINAGE DU VIEUX MARCELLO’’ est une histoire vraie et actuelle, cependant intrigante qui analyse la société et présente AUSSI la problématique pour professer librement la religion dans notre société de consommation.



J’ai fait des sondages et interviewé des personnes âgées en quatre pays différents.
Toutes m’ont répondu d’avoir une bonne assistance sociale. Mais, dès qu’il y a des problèmes, elles se retrouvent souvent face à des Organismes concernés qui se renvoient la balle. Cela, portant à des situations assez graves.
Ce livre explique le déni de la société et des Institutions vis-à-vis des problèmes des Seniors et vis-à-vis de l’aide que ceux-ci demandent… après avoir été stigmatisés comme des personnes défaillantes et parfois encadrées dans un ghetto.

J’ai insisté pour en savoir plus en faisant des recherches dans le secteur.
Les responsables d’associations en défense des Seniors et les Maisons de Retraite m’ont informé sur beaucoup de situations graves non résolues.

J’ai fait cadeau de mon livre à différents représentants de la ma ville dont un prêtre et des professionnels de divers secteurs.
Ensuite, je leur ai demandé un avis sur la situation grave du vieux Marcello présentée dans le livre.
…Je n’ai pas eu de réponses.
Les personnes qui avaient reçu le livre, dans un mutisme de gens trop bien, voire dans une évidente omerta, ont démontré leur déni face à une telle situation sociale qui reste à résoudre…Pendant que la société et les Media investissent beaucoup d’attentions et d’argent pour sauver, par ex., des fauves en extinction.

J’ai aussi recueilli les témoignages de différentes personnes âgées auprès desquelles on trouve des situations inquiétantes.
Par exemple, une amie, Danielle, âgée de soixante-cinq ans qui rêvait depuis longtemps de faire un voyage en Asie. Lorsqu’elle a reçu un héritage, a acheté son voyage au Japon contre l’avis de ses deux enfants.
En retournant en France, suite aux insistances de ses enfants, Danielle s’est retrouvée accusée d’être ‘’incapable d’entendre et de vouloir’’ et internée en hôpital psychiatrique. Toute contestation face à cette décision a été rejetée dans un contexte social qui souvent stigmatise de façon généralisée les défaillances de la sénilité où l’on ne reconnait pas les Seniors actifs…D‘après cette stigmatisation, les personnes âgées seraient toutes défaillantes.
C’est une situation à résoudre !!

Je souhaite présenter un débat en faveur des seniors dans des différentes villes France en documentant les situations recueillies : des circonstances étranges, des événements contestables, des cas alarmantes, des témoignages diversifiés de Seniors qui souffrent, des épisodes hallucinants, ainsi que tous les éléments réunis pour mieux comprendre le déni des Institutions et de la société vis-à-vis des problèmes des Seniors.
Avec ce débat, je souhaite sensibiliser davantage les Institutions afin qu’elles résolvent les manques et les défaillances existantes.

Oui, c’est vrai qu’il y a des dérives et des abus,…comme d’ailleurs partout et dans tout domaine.
Mais, il ne faut pas généraliser pour éviter de résoudre les vrais problèmes… si comme font certains qui utilisent ces exceptions pour éviter de s’engager et résoudre dans des cas compliqués,…ou, d’Avocats qui aiment stigmatiser les défaillances de la sénilité pour mettre en défaut la personne âgée de la partie adverse… afin de gagner leur plaidoirie, même s’ils sont du côté du coupable.
D’ailleurs, Marcello, le personnage du livre ‘’LE ROCAMBOLESQUE VOISINAGE DU VIEUX MARCELLO’’ (extrait d’une histoire vraie), lors de deux jugements contre des jeunes qui le harcelaient et qui étaient en Tribunal suite à l’intervention du 17 Police Secours, avec les accusations de la Police qui avait documenté les faits, les deux avocats, alternés pour défendre les jeunes accusés, ont attaqué Marcello, en l’accusant de “fort délire de paranoïa“, “de délire de persécution constante“, “ de harcèlement aux Organismes et aux Responsables pouvant intervenir en défense“, d’un “comportement agressif et menaçant“, coupable de troubles de voisinage“, et encore “de délire de persécution“, de “misogynie’’, de ‘’délire de persécution’’ et de ‘’fragilité’’ : afin d’avoir raison sur lui et disculper les deux jeunes.

L’histoire de Marcelle présente une situation vraie et actuelle.
En plusieurs reprises, depuis des années, très intégré dans le contexte socio-culturel de ma Ville, j’ai apporté une relation détaillée ainsi qu’une pétition contre le tapage signée par d’autres Seniors habitants le centre-ville à des responsables de la Ville :… relation et plaintes ignorées ! En plusieurs reprises, j’ai demandé l’intervention aux deux Médiations de la Ville ainsi qu’au Conciliateur de Justice:… aucun résultat !
…En espérant que les faits réunis avec les plaintes soient prises en compte, même si je craignais qu’il serait plus pratique de se débarrasser du vieux Marcello en le mettant en défaut pour ne pas s’attaquer à des jeunes fêtards, j’ai demandé à Mr le Maire, personne rencontrée personnellement très souvent en occasion de ces différentes invitations : de me recevoir pour lui détailler mon cas et chercher une solution…Aucune réponse !
Entre-temps, la permanence de Marcello dans l’immeuble est soumise à boycottage
par le syndic et par la propriétaire de l’appartement : pendant les derniers neuf mois, la cuisinette, l’interphone avec l’ouverture de la porte en bas de l’immeuble, la lumière dans les escaliers, les radiateurs électriques n’ont pas été réparés ou Marcello a dû attendre beaucoup de temps pour qu’il y ait une intervention. Cela, malgré ses insistances et son paiement toujours ponctuel du loyer….Entre-temps, le bureau de la gestion des loyers n’a pas enregistré le certificat de l’assurance habitation payée pour mettre en défaut Marcello et ainsi noter sur le récépissé du loyer le manque de paiement de l’assurance habitation.



…Cette situation concerne nous tous,… lorsque plus âgés, nous aurons à faire respecter nos droits et ne pas être maltraités.
Il faut donc réagir, nous tous, en tant que représentants de la société, afin que les droits des Seniors ne soient bafoués davantage en les stigmatisant comme s’ils étaient tous coupables d’être âgés.
Je reste en attente de toute proposition pouvant faire aboutir un débat et y apporter les nombreux documents recueillis concernant le déni de la société et des Institutions vis-à-vis des problèmes des Seniors.

En cours 0
RADOGNA Raphael 2 semaines 1 réponses 37 vues 0

Réponse ( 1 )

  1. Avatar
    raphael radogna
    0

    J’ÉTUDIE LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION et SES ABUS, INTÉGRÉ DANS 4 PAYS DIFFÉRENTS
    Etudes des sociétés de @raphaelradogna *Membre de l’ISA (International Sociological Association > Association Internationale de Sociologie).

Laisser une réponse

Nos bons plans 100% Sud-Ouest

0
Votre panier