VOYAGES : ANALYSE de la CULTURE ALLEMANDE

Mon père me disait:”…Ah, ces Allemands, si propres, si riches, si polis et qui dégagent
beaucoup de calme et de sagesse!”

…Et c’était justement le calme et la politesse des Allemands qui m’avaient séduit !
Je m’étais déplacé en Allemagne, avec quelques connaissances sur ce pays et avec
une forte envie de m’y intégrer.
Après la frontière, l’image des villes que je traversais était assez agréable: les maisons
se présentaient avec des cascades de fleurs se penchant par les balcons,…des ruelles
rappelaient des coins de la côte d’Azur. Le tout était assez séduisant !



Pendant neuf années durant, j’avais vécu une relation avec une Allemande et
j’ai eu l’occasion de côtoyer beaucoup de monde grâce aussi à mes activités culturelles
en différentes villes.

J’y gardais ma gaie philosophie italienne avec sa joie de vivre et j’envisageais même
une vie plus riche en Allemagne.
…Je ne pouvais pas imaginer que si l’on changeait de pays, de nation, ce sont l’ensemble
des règles du jeu qui changent !…Je ne pouvais pas imaginer d’être rejeté dans mes valeurs
italiennes voire dans mon comportement gagnant en Italie.

Et oui, si l’on change de pays, de nation, ce sont l’ensemble des règles du jeu qui changent !
Les valeurs de chaque endroit, de chaque pays, sont tellement singulières que l’on peut
arriver à refuser un individu qui, après avoir réussi dans son contexte social, pense également
de réussir ailleurs.

D’un autre côté, le caractère de l’Allemand, m’a présenté le prototype d’un “produit de
la société de consommation”, là où, l’entière vie est consacrée à l’image,…à la production
et à gagner toujours plus pour se montrer plus fort face à l’autre.
Dans ce contexte de société de consommation, l’Allemand se présente complètement réfractaire à communiquer avec autrui et notamment avec la personne que ne connait pas, peut-être pour mieux gérer ses émotions et ne pas se manifester trop…Toute insistance, par exemple pour lui obtenir des explications, aura une réaction rigide et énervée du côté allemand…On vous répondra que l’on est « fatigué »….On dirait que l’effort de continuer à échanger avec autrui soit tellement engageant que sa « batterie » se décharge vite…si l’on s’engage longtemps.
J’y ai découvert aussi d’autres expressions telles que :
L’éducation et les droits des enfants bien définis dès le plus jeune âge;
Une claire demande de respect des lois ainsi que de l’uniforme militaire;
Une forte valorisation de l’ego, néanmoins dans un conteste de collectivité où
le respect ainsi que le soin de la chose commune est très important;
L’engagement et l’accomplissement de soi-même dans le travail est fort,
le but de la performance est évident.

En Allemagne, le citoyen est bien intégré dans la structure de l’État.
L’esprit de Collectivité est une expression bien ancrée dans la Culture allemande.
L’Allemand respecte les lois par un esprit collectif historique et éducatif.
Les messages ” Le devoir avant tout ! ” ou ” Notre privilège à nous : se contrôler
mutuellement ” présentent bien cet esprit de collectivité.
D’ailleurs, l’idée de « collectivité » est tellement forte que si un individu se comporte différemment de la masse soit il a un comportement inhabituel, voir par exemple de s’isoler sur un banc tout près du centre-ville pour manger son toast, on apercevra que des passants échangent entre eux un sourire en adressant un regard dénigrant à ce comportement différent.
L’argent, la sécurité financière, l’acceptation sociale, la compétition représentent
des valeurs importantes. Même si ensuite, l’on cherche des amusement voire des
distractions afin de se relaxer et se compenser des énergies dépensées.
Les Arts, la Musique et notamment les Voyages sont très importants pour fuir
la contrainte et l’engagement investis qui ont permis d’aboutir à la performance quotidienne.
Les journées consacrées aussi au carnaval sont attendues dans le
“menu de la vie quotidienne”
pour se libérer des obligations sociales mais aussi vis-à-vis du respect qu’on porterait
à son partenaire dans le couple.

L’Allemand fait une constante analyse sur soi-même.
Il réfléchit à priori sur les dégâts qu’une relation pourrait lui apporter,
…et cela bien avant de la commencer!
Il préfère la prudence et la distance à donner à l’autre, car, selon lui, il y aurait danger
dans la relation humaine. Cela, jusqu’à envisager déjà des dégâts s’il y a possibilité de
créer une relation avec autrui. Car cette relation terminera un jour et lui apportera du malaise !
D’ailleurs, dans le projet de construire une relation de couple, le mot
” lebensabschnittpartner” explique : “…Partenaire seulement pour une partie de la vie”.

Parfois, on y trouve celui qui n’est pas disponible à communiquer dans une langue
étrangère même s’il se débrouille bien et s’il en a une bonne connaissance.
Cela, afin d’éviter des fautes et ne pas se montrer défaillant.

La dernière guerre et son histoire nous expliquent une philosophie valorisant l’ego
de chaque individu. Le Nazisme n’était pas une époque, mais une philosophie de vie
donnant confiance à l’individu, pareil que d’autres philosophies.
C’est intéressant de découvrir le rapport que la génération née après la guerre
garde vis-à-vis des faits de l’histoire et notamment envers le nazisme.
Une bonne partie de cette génération ne veut pas savoir : elle veut ignorer les vicissitudes
de cette période. L’autre partie a pris à sa “charge psychologique” tous les délits de la
génération précédente et elle vit mal ce passé, en plus, en imaginant d’être mal-aimée
par les autres peuples.
Néanmoins, j’ai constaté que le fonctionnaire publique(douane, police, employé de La Poste etc.) se comporte encore en abusant de son autorité même sur les touristes,… si comme pouvait le faire la gestapo pendant la période nazie qui persécutait ceux qui ne s’intégraient pas au régime.

Un désir est constant chez le peuple germanique: maîtriser les émotions.
Les émotions, selon sa Culture, représentent un danger pour la stabilité
et pour l’équilibre de l’Individu.
C’est très intéressant constater comment on ridiculise le romantisme à l’école
puisqu’on rigole sur toute personne romantique. Tandis que, on estime beaucoup
la personne rationnelle libérée de toute passion.

L’homme allemand doit se montrer sérieux avec une voix forte et exprimer sa sécurité
vis-à-vis d’autrui.
Si un étranger, par exemple un Méditerranéen lui parle en souriant et il se comporte
de façon exubérante, l’Allemand pourrait mal réagir en se mettant en garde, en craignant
même que l’autre ne soit pas sérieux et qu’il pourrait tricher.
J’ai constaté aussi que souvent, vis-à-vis de l’étranger, voire lors de la rencontre avec
un inconnu, l’Allemand évite de le regarder fixe dans les yeux. Quelqu’un m’a éclairé
qu’il n’est pas poli de le faire.

…Finalement, le “CALME” que dégage l’Allemand et dont parlait mon père
est appris petit à petit dès le plus jeune âge ! …Un calme construit lentement
dans le but de réduire toute émotion, mais aussi pour protéger sa “boule”
à cause de la peur d’approcher l’autre.
On y trouve un mot dans le dictionnaire allemand qui exprime bien cette idée:
“Berührungsängste” qui traduit signifie:”La peur de toucher, d’avoir un contact avec l’autre”.

Après mes études, je peux affirmer qu’en ligne générale chaque Culture a des
références qui l’identifient….Ces références on peut les relever si l’on cohabite
avec un Peuple: intégré dans son contexte social et culturel,…et non sur la base de stéréotypes!
Par contre, celui qui part, avec l’envie de chercher ailleurs l’endroit où s’exprimer librement
afin de répondre à son caractère, perd petit à petit ses références du pays d’origine.

Je ne sais pas si le touriste qui se rend en Allemagne découvrira ce que je viens de relater.
Le touriste étranger aura un aperçu différent grâce aussi à l’accueil privilégié
qu’il reçoit …étant touriste courtisé qui dépense beaucoup d’argent notamment
pendant ses vacances.
…La cohabitation, c’est autre chose !
***************************************************************************
Je voyage beaucoup pour mieux connaître l’autre Culture et m’enrichir d’elle.
Déjà, à partir de mes 18 ans, j’ai voyagé pendant l’été en auto-stop dans des pays étrangers…J’ai dormi sur les plages et dans les gares avec d’autres jeunes autostoppeurs.
Dans ces dernières années, j’ai approfondi la cohabitation dans 7 pays d’Amérique Latine.



Etudes des sociétés de @raphaelradogna
*Membre de l’ISA (International Sociological Association > Association Internationale de Sociologie).

0
@raphaelradogna 2 semaines 0 Réponses 12 vues 0

Laisser une réponse

Nos bons plans 100% Sud-Ouest

0
Votre panier