Sign Up

Sign In

Forget Password

Lost your password? Please enter your email address. You will receive a link and will create a new password via email.

You must login to ask question.

Alain Juppé par Les Inrocks
Crédit : Juppémania - Les Inrockuptibles
Bordeaux

7 raisons de se la péter grave d’être un ancien à Bordeaux

Top 1 des villes où les cadres rêvent de s’installer, top 1 des villes où il fait bon vivre, top 1 des villes où l’on mange le mieux… on croyait que Bordeaux avait déjà tout raflé niveau médailles, mais non : voici que le Lonely Planet lui décerne le titre de plus belle ville du monde 2017.

Normal, mérité, logique

Du coup, les projecteurs se braquent encore un peu plus sur Bordeaux, NOTRE ville, et vas-y que ça fan-girl de partout, et vas-y que ça décide de tout plaquer pour venir vivre ici. Tout le monde adore Bordeaux, tout le monde veut y habiter, oubliant qu’il y a quelques décennies on l’appelait encore « Belle Endormie » ou bien que l’on moquait gentiment les Bordelais que l’on jugeait un poil coincés et hautains avec leur manie de commander des « chocolatines » à la boulangerie où qu’ils soient et d’avoir objectivement les meilleurs vins du monde chez eux (jaloux que vous étiez…).

Bref, la France entière se met à adorer Bordeaux, à raison évidemment, et ça finirait presque par nous agacer, nous les Bordelais qui savons depuis bien longtemps à quel point NOTRE superbe cité devrait clairement être élue capitale du pays, tant elle dépasse les autres sur tous les plans (comment ça j’en fais trop ?). Aux petits retardataires qui se mettent à kiffer la belle aquitaine : nous comprenons votre attrait pour la ville, et acceptons de la partager avec vous, parce que le paradis est à tout le monde, comme disait Rousseau (ou Maitre Gims, un truc du genre). En revanche, sachez que les « anciens » auront toujours un temps d’avance sur vous. De menus détails qui font que nous, depuis longtemps, on SAVAIT.

Top 7 des raisons de se la raconter quand on est un ancien à Bordeaux

1. On savait que Juppé était cool bien avant qu’il ne soit en couverture des Inrocks

Et on le connaissait que t’étais encore à la Maternelle mon gars. On a bien failli nous le voler pour apporter son aura à tout le pays, mais au final pourquoi viser la lune quand on est déjà dans les étoiles ? (#WeLoveYouAlain)

Alain Juppé à vélo

2. On est en tête de tous les tops, et contrairement à ceux qui arrivent maintenant, on loue un T2 à moins de 700€

Bah ouais, fallait v’nir avant que ce soit la mode les mecs… Les anciens vous regardent galérer avec vos listes d’annonces, depuis le balcon de leur 50m2 à 600e par mois. Charges comprises. Et sourire de la crémière inclus.

T’as les boules, t’as les glandes, t’as les crottes de nez qui pendent ?

3. Quand les parents sortaient une bouteille à Noël, certes on ne pouvait pas en boire, mais on savait à quoi ressemblait le château…

Vu que les plus beaux de France, produisant (ô comme la vie est bien faite) les meilleurs vins, sont à moins d’une heure de Bordeaux, et qu’il n’était pas rare d’aller s’y balader le week-end.

Chateau Disney Bordeaux

Comment ça ce château n’est pas Bordelais ? Moui, à vérifier hein…

4. On savait surfer comme des pros avant même de voir notre premier poil pousser

N’ayant pas à poser de congés pour aller à l’océan (et ouais, en 30mn on y est), notre sport du mercredi avait une autre gueule que le hand ou le judo dans le gymnase de de Carfounette-du-Gros-Bois avec ses vieux tapis en mousse qui puent des pieds.
T’auras beau t’y mettre en arrivant, tu nous rattraperas jamais.

Ton mercredi :

Salle sport vide

Notre mercredi :

Deux surfeurs

5. On a été les premiers sur pleins de trucs cool : Darwin, le tramway, le Miroir d’Eau… Et tout le monde nous copie, TOUT LE MONDE

Un écosystème où l’on se creuse le ciboulot pour bosser et consommer autrement, des fils enterrés pour ne pas gâcher la beauté de la ville, un tapis de flotte pour refléter l’un des plus beaux monuments de la ville (oh wait : du moooonde !) : les premières fois, ça a été nous. Et vas-y que ça nous copie allégrement de partout, et vas-y que ça jalouse et ça calque. Mais on oublie jamais sa première fois. JAMAIS.

6. On faisait les blagues sur les chocolatines et pain au chocolat que vous n’étiez même pas nés

Pain au chocolat
Crédit : Rémy Martineau

« un pain au chocolat c’est un bout de pain avec un bout de chocolat dedans ». Hahahahaha. Trop drôle : tu veux une médaille ?

Tu découvres cette blague et tu la partages à fond sur facebook, mais nous ça fait bien 30 ans qu’on la fait.
Non mais pleure pas, t’as le droit, on te dit rien. Juste arrête de te prendre pour Desproges, c’est tout…

7. Depuis notre plus tendre enfance, on fait les soldes dans la plus grande rue commerçante d’Europe

Habitués à voir les choses en grand que nous sommes. La rue Sainte-Cath’ c’est quasi 2km non stop de boutiques alignées. Un rail pour fashionistas, quoi.

Sexy in Bordeaux
Crédit : Sex In the City – Harpers Bazar

Voilà. Toi t’es là à découvrir que Bordeaux c’est le kiffe (et on ne va pas t’en vouloir, bien sur), mais n’oublie pas que nous, on baigne dans la perfection depuis le berceau. Un peu comme Obélix, on est tombés dedans quand on était petits…

Vous remarquez à quel point les néo-quelque chose sont toujours les plus virulents pour revendiquer leur appartenance ? Comme ça nous agace…. Pourquoi je dis ça ? Et bien parce que moi, en fait, je suis une demi-ancienne…. Je suis arrivée à Bordeaux quand la belle commençait à s’éveiller.

Oui, je triche un peu. Alors j’en fais des caisses. Même si je suis partageuse, je voudrais que ma Blanche-Neige du sud-ouest se souvienne qu’avant le baiser du prince, j’étais déjà là. La vraie raison de se la raconter grave d’être un ancien à Bordeaux, c’est d’avoir vu ce relooking de dingue ayant fait passer notre belle ville bourgeoise de Province un peu sombre, et un peu coincée, à l’une des villes les plus audacieuses et attractives du pays.

Les projos sont là, profitons-en

La beauté étant partout autour de nous un jour ils partiront. Mais toi, néo-Bordelais attiré tel un petit papillon par la lampe allumé, tu resteras. Venu voir de prés le minois aguicheur de la ville, c’est sa beauté intérieure qui t’y aura fait rester. Et comme nous, tu regarderas alors avec tendresse la lumière se pointer sur d’autres cités : l’audace et la création grondent au sein de toutes les villes de France.

Summary
7 raisons de se la péter grave d’être un ancien à Bordeaux
Article Name
7 raisons de se la péter grave d’être un ancien à Bordeaux
Description
La terre entière se met à adorer Bordeaux et tout le monde veut vivre ici... Mais sachez que les « anciens » auront toujours un temps d’avance sur vous !
Author
Passion Aquitaine
Si le coeur vous en dit, votez pour cet article - (181 votes)

2 Commentaires sur "7 raisons de se la péter grave d’être un ancien à Bordeaux"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rémy Martineau
Admin

Test

Edgard
Invité

Une fois de plus Papotiche s’est surpassée. J’adore.

wpDiscuz
Anne Quimbre

Rédactrice amoureuse des charmes de la Gironde !