Accueil Bons plans Visites & loisirs Visite du Château Pape Clément : un Grand Cru Classé abordable !

Visite du Château Pape Clément : un Grand Cru Classé abordable !

Il est sans doute l’un des châteaux les plus réputés du Bordelais, et la simple évocation de son nom fait rêver les palais du monde entier. Quelle chance extraordinaire : aux portes de Bordeaux à Pessac, le Château Pape Clément est aussi l’un des plus accessibles depuis le centre-ville ! Nous avons testé l’une des visites-dégustations (la classique) de la propriété, sans voiture et avec un petit budget. Verdict : le plus divin des Graves est à portée de tous, offrant à tous les profils la possibilité d’un bain d’histoire, d’art et d’œnologie à couper le souffle. Suivez-nous …

Château Pape Clément : rendez-vous avec l’Histoire

Après une vingtaine de minutes de bus (depuis la place Tourny), nous voici arrivés dans ce qui est surement l’un des plus vieux Grands Crus Classés de Bordeaux : rendez-vous compte, les premières vendanges ont eu lieu ici en… 1252 !

Comme beaucoup de monde, nous n’imaginions pas pouvoir visiter un tel château si facilement, encore moins pour un prix abordable. Et si le nom impression sur le papier, le minois élégant de l’imposante bâtisse ne déçoit pas à l’arrivée. Sur une large grille en fer forgé, le blason du Château accueille le visiteur telle une promesse. Celle de pénétrer dans l’antre de l’un des plus emblématiques symboles de la viticulture française

La visite classique démarre dans la cave richement achalandée de la propriété : nous y reviendrons plus tard, le maître des lieux est appelé « l’homme aux 40 châteaux ». Sous les œillades des phares de voitures de collection trônant dans la cour, nous voici partis en compagnie d’un guide sommelier pour environ 1h de découvertes. Une formation appréciée lors de nos questions sur l’œnologie.

Château Pape Clément

Dans le jardin extraordinaire, notre guide pose le décor : voici près de 750 ans que du vin est produit ici, sur un même terroir. Du temps des premières grappes, nous étions alors au Château La Mothe, racheté à la fin du XIIIe siècle par l’un des fils de la famille de Goth, comptant parmi les « VIP » du Sud-Ouest à l’époque. C’est en fait l’Archevêque de Bordeaux Bertrand de Goth, frère de l’acquéreur, qui lorgne sur ce joli domaine, mais ne peut en devenir propriétaire de par son statut. Lorsque son frère meurt quelques années plus tard, il lui cède le « précieux » en héritage, tandis qu’entre temps Bertrand est devenu pape et a changé de nom. Vous nous voyez venir ?

Bertrand est devenu… le Pape Clément V, qui donnera ainsi son nom définitif au château lorsque lui-même le lèguera à l’Archevêché ! La vigne, le Pape Clément, c’est VRAIMENT son dada. Et pas seulement pour le vin de messe ! Particulièrement érudit sur le sujet, c’est avec lui à partir de 1305 que le Château La Mothe commence à monter en gamme, et il participe grandement au développement de la viticulture dans la vallée du Rhône et à Avignon. Châteauneuf-du-Pape, par exemple, et bien c’est lui aussi…

Sculpture Clément V

De la mort du pape Clément V jusqu’à la Révolution française, le Château Pape Clément reste entre les mains de l’Archevêché de Bordeaux. C’est l’une des particularités de la visite. De nombreux vestiges et hommages à cette sainte histoire jalonnent le parcours, offrant une immersion très intéressante dans l’histoire du Bordelais.

Mais « l’épopée clémentine » ne s’arrête pas là : comment devient-on un grand cru classé aussi emblématique ?

C’est au XIXe siècle que tout s’accélère : Jean-Baptiste Clerc est la seconde fée à se pencher sur le berceau. A partir de 1864 (date de son rachat), c’est à lui que l’on doit le visage actuel de style néolithique de la bâtisse, et la plantation d’un plus grand nombre d’hectares. Dans tout le pays, il commence à se murmurer que cette propriété du Sud-Ouest est une pépite, et de premières récompenses viennent asseoir la réputation du château. Dans les années 1930, une troisième fée (il y a un masculin à fée ?) enfonce définitivement le clou. Paul Montagne remet à neuf les chais, et voit des siècles d’innovation et de chouchoutage de la vigne se concrétiser. En 1959 c’est l’entrée dans la liste très select de la classification des Grands Crus Classés de Graves, créée quelques années plus tôt pour réparer l’injustice d’une non-intégration des Graves au classement de 1855.

Le saviez-vous ? Les Graves sont la seule appellation AU MONDE à porter le nom de leur sol. Et quel sol ! Il est temps de poursuivre notre visite dans la vigne et le chai

Façade du château
Façade du château

Dans les années 1980, une quatrième fée donne un dernier atour au « bébé » : Bernard Magrez, surnommé « l’Homme aux 40 châteaux » (en vrai, il en possède 42). Propriétaire de châteaux dans le monde entier, il fait entrer le Château Pape Clément dans le XXIe siècle, et lui ouvre les portes d’un œnotourisme à 360°.

De Clément V aux agapes des drones : ici naît un vin d’exception

Il est incroyable qu’un tel vignoble ait pu échapper aux folies de l’urbanisation métropolitaine au XXe siècle… La ville est toute proche, et à moins d’un kilomètre des milliers d’étudiants grouillent sur le campus universitaire. Pourtant, dans son écrin préservé, la vigne continue de produire un vin considéré comme l’un des plus grands du monde. Sachez que le prix de la visite inclut la dégustation de 3 vins, dont le Grand Cru Classé, ce qui rentabilise largement l’investissement.

Verre de vin rouge

Deux blancs et deux rouges sont produits ici en AOC Pessac-Léognan (Graves), un premier et un second vin (le Clémentin), ce dernier permettant aux budgets plus modestes de s’offrir l’étiquette. De vous à nous, il est excellent !

Le sol est un véritable condensé de terroirs, permettant à la fois au Merlot, au Cabernet Franc et Sauvignon ou encore au Sauvignon Blanc et Gris de s’épanouir. Avant même de pénétrer dans le chai, qui expose de larges panneaux explicatifs sur la politique de recherche et développement du domaine, nous comprenons très vite à quel point l’innovation et la remise en question permanente est au cœur de l’esprit du château. Depuis les premières expérimentations du Pape Clément, la vigne jouit d’une tradition d’excellence perpétrée depuis 750 ans, encourageant chaque propriétaire à développer des méthodes avant-gardistes. Bernard Magrez, qui rachète le domaine en 1985, maintient cette réputation de précurseur technologique, et investit dans un véritable pole de recherche.

Aujourd’hui des drones (« green-seeker ») survolent le vignoble pour mieux le comprendre et le surveiller en temps réel. Il a également développé la traction électrique (un des premiers à le faire), ou encore la génodique et la pulvérisation confinée. Soucieux de l’environnement, il encourage l’utilisation des avancées scientifiques pour produire un vin toujours plus respectueux de la nature. Le Château Pape Clément fait partie du cercle VIP des Châteaux certifiés à Haute Valeur Environnementale, l’une des plus hautes distinctions environnementales.

Cheval au Château Pape Clément

C’est dans le cuvier en bois que la grandeur du Château Pape Clément nous explose à la figure. Réaménagé en 2007, c’est un bijou ! Chaque parcelle d’âge et de cépage a sa propre cuve, assurant à la complexité des micro-terroirs de pleinement s’ébrouer dans leur nid d’amour. L’œnologue qui vient parfaire le tout est lui aussi un grand nom : Michel Rolland, l’une des stars dans ce métier.

Il règne un silence quasi religieux dans le chai où la première partie de la visite s’achève. Ici, pendant 18 mois (12 mois pour le second vin), le divin nectar dort comme un ange, sous le regard bienveillant de Clément V largement représenté à l’entrée. Des vitraux donnent presque l’impression de pénétrer une église. Que nous soyons croyants ou pas, chacun comprendra alors à sa manière que la vinification a aussi sa part de mystère, de magie, et d’impalpable, avant de nous livrer ses secrets au fond d’un verre.

Le cuvier du Château Pape-Clément

Château Pape-Clément : nature et art en fil rouge

Tandis que nous nous redirigeons vers la cave pour finir la visite avec la très attendue dégustation, une question nous taraude. Quelles sont toutes ces œuvres d’art qui jalonnent le parcours ?

Il s’agit de la riche collection de Bernard Magrez, mécène réputé pour son goût particulièrement affiné et son amour de l’art sous toutes ses formes. Vous pourrez notamment admirer des merveilleux tableaux de Bernard Buffet autour du cirque, ou encore des statues et œuvres plus contemporaines tout au long de votre déambulation.

Notre guide nous incite également à rester plus longuement dans le vaste jardin de la propriété après la dégustation. Ici, la nature est présente et bichonnée partout. Car Bernard Magrez ne collectionne pas que les châteaux et les tableaux, il a aussi planté ici une impressionnante collection de fougères, ou encore d’oliviers et d’arbres représentant chacun un pays ou une région où il possède de la vigne. Un Cèdre du Liban classé Remarquable (planté par des Révolutionnaires) trône également au milieu de ce jardin extraordinaire.

Un œnotourisme pour tous les budgets

La volonté de Bernard Magrez : développer un œnotourisme exigeant pour tous les budgets. Notre visite du Château Pape Clément s’achève par une dégustation de haut vol. La beauté du lieu n’a d’égal que la grandeur du vin qui naît en son sein. L’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur les différentes expériences possibles dans ce château où nous n’osions encore à peine entré il y a deux heures.

C’est surement la vision cosmopolite de Bernard Magrez, qui a acquis des châteaux partout dans le monde, qui a ouvert ainsi le Château Pape Clément à des expériences multiples et adaptées à tous types de profil. Niveau budget, la première visite (libre avec une tablette suivie de la dégustation d’un verre de vin) démarre à 15€/pers, ce qui est très abordable pour un Grand Cru Classé. La traditionnelle, avec un guide (celle que nous avons faites, comptez 1h environ), est à 20€/pers, avec 3 vins dégustés, un excellent rapport qualité/prix.

Dégustation de grand crus

Des visites plus originales sont également possibles, comme la visite sensorielle qui a pour but de titiller vos 5 sens, ou encore l’expérience unique de créer son propre vin avec l’atelier b-winemaker. Pour les oenotouristes en quête de prestations haut-de-gamme, des accords caviar et vin sont proposés, des visites privatives ou encore des ateliers gourmands et initiations en profondeur à l’œnologie. Une dégustation des 4 Grands Crus Classés du propriétaire peut également être organisée (99€/pers).

Atelier B-Winemaker

Bref, que vous soyez du genre à vous déplacer en bus ou en Rolls Royce, totalement novice ou expert pointu, vous trouverez votre bonheur dans ce château béni des Saints depuis des générations… C’est ce que nous retiendrons de cette incroyable visite viticole aux portes de Bordeaux, en échangeant déjà nos souvenirs et ressentis dans le bus qui nous ramène dans le centre. Les plus grands sont ceux qui savent s’adresser à tout le monde, sans se trahir ni pour autant nous regarder de haut.

Comment venir au Château Pape Clément ?
  • Adresse : 216 avenue Dr Nancel Pénard, 33600 Pessac
  • Adresse : Accès en bus : ligne 4 depuis le centre ville de Bordeaux
  • Téléphone : +33 (0)5 57 26 38 38
  • Horaires : 7/7jrs, sur réservation (horaires modifiées en raison du coronavirus)
  • Tarif : visite-dégustation à partir de 15 euros

Pour rappel, des mesures sanitaires sont imposées en raison de la lutte contre la propagation de la COVID 19. Le port du masque est obligatoire durant toute la visite, et le nombre d’inscrit est restreint. Renseignez-vous à l’avance auprès du château pour connaître ces mesures, et réservez votre créneau de visite à l’avance.

Réserver votre visite en ligne

Laissez un commentaire

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Ça devrait vous plaire aussi

Les 10 incontournables pour profiter de vos vacances à Lacanau
En cette saison estivale, j’ai décidé de vous emmener à Lacanau-Océan, une station balnéaire de la côte Girondine, située à moins de 50 km...
Dix bars insolites à Bordeaux, des lieux pour vous éclater !
Boire un verre, c'est sympa. Boire un verre en bonne compagnie, c'est encore mieux. Et si en plus, on ajoutait une soupçon de fantaisie...
Le Top des plus beaux graffitis de Bordeaux !
Qui a dit que Bordeaux était une ville qui manquait de culture alternative ? Petit tour d'horizon de ce qui se fait de mieux...
Visiter Sauternes : un dimanche au milieu des châteaux et des vignes
On vous donne 5 raisons de passer un week-end à Sauternes ! Parce que non, chers Bordelais : visiter le Sauternais, ça n’est pas...
Une nuit de rêve dans les chambres d’hôtes du Château Pape Clément
A Pessac, niché au creux de l’un des plus vieux vignobles de France, le Château Pape Clément dresse ses tours blondes comme...
Visite du pont Chaban-Delmas à Bordeaux, une balade magistrale !
Inauguré en mars 2013, après quatre années de travaux titanesques, le pont Chaban-Delmas (du nom de l’ancien maire) enjambe élégamment la Garonne dont il...
Mets du Sud-Ouest dans tes emails !

* Newsletter garantie sans pesticide ni exhausteur de goûts