Accueil Bons plans Seconde guerre mondiale : visite guidée des vestiges du Mur de l’Atlantique

Seconde guerre mondiale : visite guidée des vestiges du Mur de l’Atlantique

Le Mur de l’Atlantique était une immense fortification construite par les Allemands sous l’Occupation, qui servait à protéger la façade atlantique d’une éventuelle invasion des Alliés. Aujourd’hui, des vestiges sont encore visibles sur les côtes de la Charente, et notamment dans le pays royannais. C’est ce que vous propose de découvrir Stéphane Magrenon, à travers une visite guidée sur les plages de Saint-Palais, qui mêle histoire et patrimoine.

Imaginez un imposant mur de béton, long de quelque 4 000 km, qui s’étend du Nord de la Norvège jusqu’aux côtes basques, à la frontière franco-espagnole. Cette austère construction, baptisée Mur de l’Atlantique, était le projet d’envergure initié par les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale.

Comme son nom l’indique, le mur avait pour but de protéger le territoire du IIIème Reich en vue d’un éventuel débarquement allié par les côtes britanniques. Conscient de la menace grandissante d’attaque du camp adverse dès 1941, Hitler ordonne alors la construction d’une ligne de défense tout le long des côtes européennes, du Nord au Sud. La construction du mur, longeant tout le littoral, débute alors en 1942. Mais le projet, bien trop ambitieux, ne sera finalement pas achevé avant le débarquement allié.

Des blocs de béton encore visibles sur les plages

La majeure partie du Mur de l’Atlantique – du moins ce qui en a été construit – se trouvait donc sur le sol français, où les constructions étaient particulièrement renforcées. Les côtes de l’Aquitaine étaient un point de défense crucial pour les troupes allemandes. Aujourd’hui, des vestiges de ces fortifications sont toujours visibles à certains endroits de la région, sur le littoral. C’est notamment le cas à Saint-Palais-sur-Mer, en Charente-Maritime.

Stéphane Magrenon, qui a notamment écrit un livre sur l’histoire de Saint-Palais, propose de décrypter l’histoire de ce Mur de l’Atlantique et de ses vestiges (de 1943 à 1945), marqueurs d’une histoire riche et lourde en symboles.

Pendant tout l’été, il propose aux visiteurs une balade commentée de trois heures, le long des plages et à travers la forêt voisine

Dès 1940, la ville est occupée par les troupes allemandes. Sur la plage de la Grande côte, plusieurs blockhaus et batteries de tir sont alors construits, et en ville, le clocher de l’église est investi comme tour de contrôle.

Blockhaus à Saint-Palais
Blockhaus à Saint-Palais – Crédit Thierry Llansades

Ces éléments de défense servaient aux nazis à protéger et surveiller la ville de Royan, située au Sud de la ville, en contrebas. Mais les fortifications permettaient surtout aux forces armées de contrôler l’embouchure de la Gironde, toute proche, et par là même l’accès à Bordeaux et aux terres alentours.

Quand la dune se retire…

A Saint-Palais, ces constructions sont toujours visibles le long de la corniche. Sur la plage, plusieurs blockhaus de béton, semblent échoués sur le sable. D’autres se trouvent sur le chemin qui borde la plage, ou plus loin, dans la forêt. Car oui, fait étonnant, les énormes blocs de bétons visibles de nos jours n’étaient en fait pas tout à fait à cette place lors de lors construction sous l’Occupation. Ou plutôt, c’est la dune contre laquelle ils ont été construits qui a reculé, poussée par le vent d’Ouest qui souffle sur les côtes. Les blockhaus se retrouvent donc en quelque sorte « perdus » au beau milieu de nulle part. Ce qui n’est pas sans ajouter à l’aspect surprenant de ces mastodontes de béton !

  • Parcours aller / retour : 5,2 kilomètres
  • Durée : 3 heures environ

Renseignements et inscriptions aux visites au 06 65 62 47 63 ou par mail à [email protected]

Visite guidée du Mur de l’Atlantique

Laissez un commentaire

guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Steeve
Steeve
16/11/2018 19:23

merci tres interressant ! je suis quebecois et c un de mes rêve de visiter le mur de l’atlantique !

Dans le même département

Les 12 expressions à connaître absolument en Charente-Maritime
Savez-vous parler le saintongeais ? Au risque de passer pour un baignassout, voici un condensé des mots et expressions à connaître impérativement si vous envisagez...
Les Lapidiales à Port-d’Envaux : les plus belles sculptures en pierre du monde
Et si l’art n’était pas uniquement dans les musées ? Surtout quand on parle de sculptures, taillées à même la pierre, un élément si naturel......
Notre visite de Fort Boyard ! Excursion sur l’île du Père Fouras…
Ça vous dirait de découvrir l’envers du décor et l'intérieur de Fort Boyard ? Passion Aquitaine vous emmène en exclu au large des côtes...
Visite de Talmont-sur-Gironde et ses carrelets, un village incontournable
Attention, coup de foudre ! Si vous voulez faire tomber quiconque amoureux de la Charente-Maritime, rendez-vous à 15km au sud de Royan, le long de...
Tintin et les 6 000 albums en saintongeais
Maryse Guédeau, ambassadrice du patois local charentais, a adapté deux albums du célèbre reporter d’Hergé en saintongeais. Et très rapidement, Tintin a trouvé ses...
Les 10 personnes que vous allez croiser au 25e Festival International du Cerf-Volant
À Pâques, tous à la plage ! Oui mais pas n’importe laquelle. Du 31 mars au 2 avril, rendez-vous sur celle de Châtelaillon, à...
Mets du Sud-Ouest dans tes emails !

* Newsletter garantie sans pesticide ni exhausteur de goûts