Week-end à Bayonne
Week-end à Bayonne - Crédit : Daniel Villafruela
Béarn, Pays basqueVacances & week-end

Un week-end à Bayonne : 48h dans la capitale du Pays basque

Vous avez décidé de séjourner dans la capitale du Pays basque Nord ? Voici tous nos bons plans pour faire de votre week-end une expérience inoubliable ! Nous vous emmènerons déambuler dans les ruelles bayonnaises et flâner sur ses places médiévales, mais aussi déguster ses meilleures spécialités gourmandes.

Au confluent de deux rivières, la Nive et l’Adour, mais aussi de deux cultures, basque et gasconne, Bayonne a tous les atouts pour vous séduire et vous donner envie de rester visiter le reste du Pays basque.

Samedi matin : Bayonne, ville gourmande et festive

Allez, on ne va pas se mentir, s’il y a bien deux aspects de Bayonne que vous connaissez, ce sont sans doute ses Fêtes et son jambon.

À moins de venir y séjourner à la fin du mois de juillet (et dans ce cas, on vous conseille notre sélection de bonnes adresses pour manger pendant les Fêtes), le meilleur moyen d’avoir un aperçu de la convivialité bayonnaise est sans doute d’aller faire un tour à son marché de producteurs, le samedi matin.

Rendez-vous donc devant ces jolies halles faisant face à la Nive. Il y en a pour tous les goûts : charcuterie, fromage, fruits et légumes.

Marché halles de Bayonne
Halles de Bayonne – Crédit Olivier Péant

Au marché, on y fait ses courses, bien sûr, mais pas uniquement ; on s’y retrouve, y boit un coup, on flâne, on chante une ou deux chansons en basque. Si vous tombez sur la bonne semaine, vous aurez même le droit d’être initié au chant avec Baionan Kantuz.

Face aux Halles, un coup d’œil attentif s’impose sur la Maison Moulis, sans doute l’une des plus belles constructions de Bayonne.

Érigée au XVIème siècle, elle est emblématique des maisons à colombage bayonnaises, ces habitations à pans de bois qui forgent le paysage de la cité.

Maison Moulis
Maison Moulis – Crédit Olivier Péant

Le midi, direction le Bar du Marché, dans la rue des Basques attenante. Manger dans ce bistrot mythique, tenu par la même famille depuis plus de quarante ans, ça se mérite ! Votre nom sera inscrit à la craie sur le tableau d’ardoise de la rue, puis il ne vous restera plus qu’à prendre un (ou plusieurs) apéro en attendant.

Au menu, des plats typiques et très simples, comme la fameuse omelette au piment d’Anglet (pas d’Espelette !)

Les jours de match de l’Aviron Bayonnais, l’ambiance monte encore de quelques degrés et la bière coule à flot ! Faites un tour sur leur site pour savoir si vous venez au bon moment, et éventuellement acheter des places pour écouter la fameuse Peña Baiona.

Samedi après-midi : balade dans le Grand Bayonne

Après ce démarrage gourmand, c’est l’heure d’une petite balade digestive ! Depuis la rue des Basques, laissez les Halles dans votre dos et marchez jusqu’à des escaliers montant sur votre droite. Vous allez déboucher sur la charmante Plachotte. Certainement une des plus belles places de Bayonne.

Plachotte à Bayonne
Plachotte à Bayonne – Crédit Olivier Péant

Faufilez-vous dans la très étroite et pittoresque rue des Augustins. Vous débouchez sur la rue Poissonnerie, pas très loin de votre point de départ. Remontez la rue durant quelques mètres puis tournez à droite, afin de découvrir la place Lacarre.

Méconnue par les Bayonnais eux-mêmes, cette petite place a un charme fou et invite à la méditation.

Remontez la rue Poissonnerie pour déboucher sur la rue d’Espagne, l’une des artères les plus commerçantes de la cité. Dirigez-vous vers votre droite, et le bar du Palais : là, une grille en fer forgé vous ouvre les portes du cloître de la cathédrale.

La cathédrale de Bayonne
La cathédrale de Bayonne – Olivier Péant

Le cloître de la cathédrale Sainte-Marie, de style gothique, est l’un des plus grands de France et servait autrefois de cimetière ; vous pouvez toujours y apercevoir d’anciennes sépultures.

Entrez ensuite dans la nef et admirez l’édifice, gothique également, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. S’il fut principalement construit entre le XIIIème et le XVème siècle, ses flèches ne lui furent ajoutées que bien plus tard.

Nous vous conseillons ensuite un détour par la rue des Faures, typique de l’atmosphère médiévale qui règne à Bayonne. Sortez par la Tour Vieille-Boucherie admirer les célèbres remparts, érigés par Vauban entre 1680 et 1684. Ce sont eux qui donnent à la ville cet air de forteresse, et qui vont lui permettre de conserver sa devise nunquam polluta, «jamais souillée» : au cours des siècles, les quatorze sièges de la ville se sont toujours révélés infructueux.

Vous avez bien mérité un goûter ! Redescendez vers la rue Port-Neuf et ses jolies arcades. L’une des autres spécialités bayonnaises, c’est le chocolat, amené là au XVIIème siècle par des juifs portugais persécutés lors de l’Inquisition.

Le chocolat chaud mousseux de Cazenave est réputé pour être le meilleur de la ville.

Et si vous préférez un chocolat frappé, plus original, il vous faudra pousser jusqu’à Chocolat Pascal, du côté du Petit Bayonne !

Chocolat Cazenave
Chocolat Cazenave – Crédit Joan Ribera

Samedi soir : les bars bayonnais

Voici venu le temps de vous perdre dans la nuit bayonnaise. L’offre est si riche que nous vous avons concocté un article spécial pour que vous puissiez vous y retrouver ! C’est par ici : Top 5 des bars de Bayonne, les adresses emblématiques

Dimanche matin : déambulations artistiques dans Saint-Esprit

Longtemps oublié par les touristes pressés, le quartier Saint-Esprit a pourtant toujours cultivé une tradition d’accueil et d’ouverture. Elle ouvre ses portes aux pèlerins de Saint-Jacques dès le XIIème siècle, puis par la suite aux réfugiés juifs portugais et espagnols durant l’Inquisition. Saint-Esprit était alors une commune indépendante et ne sera rattachée à Bayonne qu’en 1857.

Ce quartier métissé et populaire est en train de devenir un terreau de bouillonnement culturel.

Le cinéma d’art et d’essai l’Atalante, dans son nouvel écrin du quai Amiral Sala, développe une programmation audacieuse mais propose également concerts, expositions, et de quoi grignoter ou boire un verre en regardant l’Adour.

Un autre des acteurs culturels de Saint-Esprit, c’est la galerie Spacejunk, dans la rue Sainte-Catherine. Ce lieu de contre-culture fait la part belle au street-art, et a mis en place il y a deux ans le festival Points de Vue.

Ce festival a transformé le paysage urbain en invitant des artistes de street-art renommés à peindre des fresques sur les murs de la ville.

Street art Pays basque
Street art Pays basque – Crédit Olivier Péant
Street art Bayonne
Street art Bayonne – Crédit Olivier Péant

Des balades à vélo commentées sont parfois organisées. Mais même si vous ne tombez pas au bon moment, cherchez les œuvres le nez en l’air fait partie du charme de la découverte !

Dimanche après-midi : visite du Petit Bayonne

Bayonne est-elle basque ou gasconne ? Vaste question que nous nous garderons bien ici de trancher ; mais pour découvrir ce mélange de cultures, rien de mieux que le Petit Bayonne !

Bar Sankara Bayonne
Bar Sankara – Crédit : pedroko_75

La culture gasconne n’y est plus forcément perceptible pour des yeux non avisés; mais les noms de rue y font directement allusion. Cette rue Pannecau, par exemple, fait référence aux jardins des Chanoines de Notre-Dame, dans lesquels les déshérités venaient voler (panar) des choux (cau) pour confectionner la garbure.

De fait, c’est une grande partie de la toponymie bayonnaise qui fait référence à cette langue gasconne.

La culture basque est, elle, plus visible. Commencez l’après-midi par une visite au Musée Basque, qui présente une intéressante collection ethnographique et vous permettra d’appréhender le Pays basque sous différents aspects : culture, architecture, langue, vie rurale, artisanat…

Votre balade touche à sa fin. Il vous reste tout de même un détour à faire pour avoir un ultime aperçu de l’empreinte que le Moyen-Âge a laissé sur Bayonne. Vous arrivez sur la place Saint- André ; passez devant l’église du même nom.

Derrière elle se trouve une petite aire de jeux pour enfants. Avancez jusque là, passez à travers la porte de Mousserolles, et franchissez un pont- levis.

Ici se trouve, à l’abri des regards, un autre rempart, moins connu que son voisin du Grand Bayonne, mais non moins charmant.

Porte des remparts de Bayonne
Remparts de Bayonne – Crédit Olivier Péant
Votez si vous avez aimé cet article - (15 votes)

3
Participer à la discussion , laissez un commentaire ;)

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Camille
Invité
Camille

Un très belle rétrospective des bons spots Bayonnais 😉

celeste
Invité
celeste

trés belle definition de ce qu´est Bayonne comme j´aimerai pouvoir y aller.

Jiembé
Invité
Jiembé

Une ville qui respire le calme, la convivialité et le bonheur de vivre.