Passion Aquitaine

A quoi va ressembler la ville de Bordeaux dans le futur ?

A quoi va ressembler la ville de Bordeaux dans le futur ?
localisation-aquitaine Gironde
date de publication16.09.2014
Vous êtes ici : Passion AquitaineBordeaux → A quoi va ressembler la ville de Bordeaux dans le futur ?

Cela fait maintenant de nombreuses années que la ville de Bordeaux a commencé sa transformation. Depuis la rénovation des quais, les bordelais se sont réappropriés leur fleuve et la ville a retrouvé un second souffle. Souvent traitée de « belle endormie », Bordeaux fait maintenant partie des villes tournées vers le futur où les projets urbains et architecturaux ne manquent pas.

Les nouveaux quartiers, structures et espaces publics vont pousser comme des champignons jusqu’en 2030. Des infrastructures et des aménagements nécessaires car Bordeaux devrait devenir une métropole d’1 million d’habitants d’ici là !

Le Bordeaux du futur, les projets d’aujourd’hui et de demain

Le nouveau quartier des Bassins à Flot

Nouveau quartier Bassins à flot

Le projet de réaménagement du quartier des Bassins à Flot s’étend sur 162 hectares dont 13 hectares de plan d’eau. D’ici à 2025 plus de 700 000 m2 de surfaces vont être construites : 5000 logements avec une dizaine d’équipements publics de proximité (crèches, écoles, salles associatives, salles dédiées aux seniors ou aux jeunes, gymnase et espaces de jeux de plein air). D’ores et déjà plus de 4 000 logements ont fait l’objet d’un permis de construire, avec 100 000 m² de commerces et services, et ce n’est qu’un début.

La Cité des civilisations du vin

CCV-Bordeaux

C’est certainement le projet le plus attendu à Bordeaux ! En 2016, la capitale mondiale du vin aura aussi son monument contemporain emblématique au même titre que le Guggenheim de Bilbao ou l’opéra de Sidney. La Cité des civilisations du vin sera située sur les rives de la Garonne dans le nouveau quartier des Bassins à Flot. Cette grande tour de verre aux formes arrondies plongera les visiteurs dans un parcours multimédia ludique à la découverte des civilisations du vin de l’antiquité à nos jours. Cerise sur la gâteau, le sommet de l’édifice permettra de découvrir un panorama exceptionnel sur Bordeaux et son vignoble.

Un Centre d’affaires à vocation européenne

Le quartier d’affaires européen

Ce projet constituera le principal pôle d’attraction du Grand Sud-Ouest pour le tertiaire supérieur. Le programme prévoit 450 000 m² de bureaux, dont 300 000 m² à proximité immédiate de la gare TGV. Ce grand Centre d’affaires constitue une filière et un site majeur du développement économique métropolitain aux côtés de l’aérospatiale et l’aéronautique, l’optique et les lasers ainsi que l’Opération Campus Bordeaux qui a pour objectif de rénover et redynamiser les sites universitaires pour créer de véritables lieux de vie et accroître leur visibilité internationale.

La qualité de vie sera mise au cœur de ce quartier d’affaires et d’innovation « nouvelle génération ». Les bureaux seront de haute qualité environnementale et nombreux services seront mis en place comme une conciergerie, des crèches, des restaurants d’entreprises et des commerces de proximité. Le projet prévoit également la création d’un « World Trade Center » qui favorisera les contacts et les échanges sur le plan international.

La LGV et la transformation de la gare

Gare Ligne à Grande Vitesse

En 2017 la gare de Bordeaux va  prendre une envergure européenne. La LGV (Ligne à Grande Vitesse) sera finalisée et le trafic annuel de la gare Saint-Jean devrait passer d’environ 11 millions de voyageurs à plus de 20 millions ! Les jours de forte affluence, 100 000 voyageurs pourront être accueillis. L’évolution de la gare prévoit une deuxième grande entrée avec un parvis ouvrant sur le futur centre d’affaires, 2 000 m² de commerces et 1 600 places de parking.

La mise en place de cette LGV, qui est actuellement un des plus importants chantiers d’Europe, va changer à jamais l’attractivité de Bordeaux qui va désormais se trouver à 2h de Paris, 1h de Toulouse, 1h45 de Bilbao et 3h40 de Madrid.

La future Cité Numérique

Cité-du-numérique

La future Cité Numérique de Bordeaux devrait être construite dans un ancien centre de tri postal avec une superficie possible de 25 000 m² à seulement 10 minutes en tramway de la gare Saint-Jean. Cette infrastructure proposera de nombreux services aux bordelais, aux écoles supérieures et aux entreprises : incubateur, pépinière, hôtel d’entreprises, espace de « coworking », centre de ressources… La Cité est le projet phare mis en avant pour la candidature French Tech Bordeaux Aquitaine.

La MECA, maison de l’économie créative et de la culture

La MECA

D’une superficie d’environ 12 000 m², la MECA devrait voir le jour en 2015 à l’emplacement des anciens Abattoirs, le long des quais de Paludate. Ce nouveau bâtiment aux lignes futuristes abritera le nouveau FRAC (Fonds Régional d’Art Contemporain) et donnera un nouvel élan culturel à Bordeaux en proposant l’accueil d’artistes, la préservation et la diffusion des collections ainsi que l’exposition et la mise en valeur de l’art contemporain. La MECA accueillera également deux autres agences culturelles : l’Oara (Office artistique de la Région Aquitaine) et Ecla (Écrit, cinéma, livre, audiovisuel Aquitaine).

Le futur pont Amédée Saint-Germain / Armagnac

Pont Amédée Saint-Germain - Armagnac

Ce pont, construit dans le cadre de l’aménagement urbain Bordeaux Euratlantique, enjambera les voies ferrées de la sortie sud de la gare Saint-Jean. Il fera la part belle aux pistes cyclables et aux trottoirs confortables, ce qui assurera conjointement la desserte routière locale et la desserte métropolitaine. Du côté Amédée-Saint- Germain, une rampe et une passerelle délimiteront un nouvel espace public. Si tout se passe bien, cet ouvrage sera terminé d’ici 2018.

Le futur pont Jean-Jacques Bosc sur la Garonne

Pont Jean-Jacques Bosc

Pour le pont Jean-Jacques Bosc, c’est le projet de l’agence OMA et de son architecte hollandais Rem Koolhaas qui a été choisi. Ce nouvel édifice sera très large et esthétique, il enjambera la Garonne entre Bègles et Floirac pour permettre de boucler les boulevards au sud de Bordeaux. En plus des voies dédiées aux voitures et aux transports en commun, cet ouvrage sera doté d’un couloir terrasse pour piétons et cyclistes, comme un prolongement des quais. Un gros avantage qui a sans doute été déterminant dans le choix du jury de la Communauté Urbaine de Bordeaux. Ce nouveau pont devrait être terminé en 2018.

Le projet Garonne Eiffel

Projet Garonne Eiffeil

« Garonne Eiffel » est un grand projet urbain qui a pour but d’améliorer considérablement la rive droite de Bordeaux. Deux kilomètres de façade sur la Garonne vont être réalisée entre le pont Saint-Jean et le pont de pierre afin de pouvoir contempler au mieux la ville et son patrimoine classé à l’UNESCO. Des anciens quartiers vont être rénovés et des nouveaux vont voir le jour avec au total 7 500 logements qui devraient pouvoir accueillir plus de 12 000 personnes. Ce programme de réaménagement commun entre Bordeaux et Floirac est un véritable enjeu pour toute la métropole.

Le Le projet Garonne Eiffel a déjà commencé. Le parc des Berges est actuellement en travaux pour reconquérir et s’approprier les abords du fleuve. Il s’agit de la séquence Deschamps du parc aux Angéliques. Ces aménagements devraient être terminés d’ici 2015.

Crédits des visuels de l’article :

  • © bordeaux-euratlantique.fr
  • © citedescivilisationsduvin.com
The following two tabs change content below.
Si le coeur vous en dit, votez pour cet article - (1736 votes)
Mets du Sud-Ouest dans tes emails ! Passion Email

* Newsletter bio garantie sans exhausteur de goût ni pesticide
Laissez un commentaire, partagez votre avis avec d'autres passionnés !
  • Merci pour ce bel article sur notre belle ville qui le sera d’autant plus au fil des années 🙂

    • Oui, de très grands projets qui vont contribuer à la beauté et au rayonnement de Bordeaux. Merci pour ton commentaire 😉

      • Buxi Cornet

        Cependant le rayonnement, la beauté toutça, ça ne va pas m’aider à payer mon loyer… et en parlant de loyer, où sont les projets de logements sociaux ?

        • Wîll Bear-n’hard

          Parce que tu croit qu’il vont creer 5000 logement t6 grand standing il me semble que tous les nouveau immeuble derriere la gars sont des logement sociaux , a verifier

  • Marco El Marco

    Merci à la CUB de Vincent FELTESSE qui a œuvré pour réinventer Bordeaux.
    Dommage qu’il ne soit plus à sa tête pour mener tout cela de main de Maître !
    Mais il reviendra et ce ne sera que justice car c’est la gauche qui a fait Bordeaux !

    • Julien Boiret

      Arrêtons cette mascarade ! C’est un bon travail d’ensemble de différents responsables, d’Alain Juppé à Vincent Feltesse. Mais ce nn’est surement pas la gauche qui a fait Bordeaux…

      • Marco El Marco

        Ha bon ? Je connais personnellement des gens qui ont participé aux réunions CUB et Juppé est un sacré opportuniste qui va là où le vent semble le meilleur.
        Il a même était contre certains grands projets proposés par la gauche pour ensuite mieux les trouver géniaux devant la presse lors des inaugurations !

        Restons sérieux. En balançant Feltesse on a fait la pire des conneries pour la Ville et la CUB !
        C’est un énorme gâchis !

        • LaurentM

          Pour avoir travaillé avec lui, je ne pense pas que Feltesse, soit a l’origine du developpement de Bordeaux, loin de la…. Son ambition devorante, a transformé sa premiere commune d’election Blanquefort en cité dortoir, lui faisant perdre tout son charme et sa vision hegemonique du pouvoir (je dois tout controler et tout bloquer) est a l’image du pouvoir actuel de la gauche. Moralite pays en deperdition. Ce que j’ai adoré c’est qu’apres avoir quitte blanquefort, quand je me suis installé sur Bordeaux, il est venu lui aussi habiter rue vital Carles…. La gauche caviar m’a toujours fais sourire… Il faur ouvrir les yeux sur le personnage….

      • Germanicus33

        C’est évident, le tramway a été conçu avant Feltesse qui l’a pris en marche!!!
        Et Chaban n’a pas fait que le Musée D’Aquitaine ou le Centre Jean-Moulin…Il faut être juste.
        Il a même été (pas était) empêché de faire le métro par quelques aigris!

    • Laffont martine

      oui dommage ke vincent ne soit plus à la t^te!!!!

    • Germanicus33

      Quelle rigolade, le Pont d’Aquitaine, le Pont Saint-Jean, Mériadeck, Gertrude, le toutr à l’égout, etc, c’est qui?

  • CeeJ

    Merci pour cet article qui permet de chausser nos lunettes du futur et admirer les projets à venir et a-pétissants !
    Qu’il est bon de voir la belle endormie s’éveiller peu à peu.

    • Frederic H.

      depuis quand le béton réveille-t-il quoi que ce soit ???
      c’est la qualité de programmation qui fait qu’une ville est dynamique ! ce sont les hommes, pas le béton !!!

      • CeeJ

        Bordeaux s’éveille enfin avec des projets d’embellissements et d’aménagements qui certes utiliseront du béton mais dont la visée est d’améliorer le quotidien des citoyens bordelais et leur permettront de bénéficier de structures dynamiques, de promenades aménagées autour d’une fleuve à qui on a tourné le dos pendant trop longtemps. Et enfin de mettre en valeur la rive droite trop souvent dédaignées ou délaissées à des projets vaseux. Le béton permettra d’accueillir des événements avec la bonne volonté des bordelais ☺️

    • ISIS

      tu vas voit tes impôts!ils vont flamber et tu regarderas ton porte monnaie s’aplatir d’année en année!

  • rousseau

    Au top ton article Rémy merci 🙂

  • Aurora Ymonnet

    Intéressant. Il est certain que si ces projets arrivent à terme, Bordeaux sera LA métropole de l’Ouest. Côté financement, comment ça se passe ?

  • Lisa McCormick

    Quelle horreur….

  • Lili à Bordeaux

    Bravo Remy pour ce bel article et ton travail de veille active : une belle rétrospective de notre Bordeaux … quand on aura _ _ ans ! Merci

  • Thierry DC

    joli tour d’horizon des grands chantiers à Bordeaux et son agglo. Contrat rempli Mr Martineau.

  • Complètement accro à Bordeaux, merci pour cet article très réussi et ultra intéressant !

  • Aurore

    L’agglomération millionnaire, les gens n’en veulent pas ; c’est une idée des élites, pas du peuple. Qu’on règle déjà les problèmes actuels de manque de logement, de malpropreté, et de sécurité, après on pourra avoir des ambitions…

  • Ralie

    Merci à Alain jupe et heureusement que Mr feltesse escroc ne soit plus la .

  • Jean Yvon Vignolles

    Avec G.E.R.T.R.U.D.E on arrivait a circuler mais cette politique de faire des ponts rien que pour aller dans Bordeaux alors qu’il y a de plus en plus de rues piétonnes est aberrant.On ferait mieux de désengorger cette ville qui n’en peut plus de ses embouteillages.M^me le tramway n’est fait que pour se rendre a Bordeaux et pas pour le travail:Un exemple la cité administrative boudée par cet outil

  • Alain – Arlette LASSERRE

    Dans les projets il manque la construction de la mosquée !!!!

  • JMA3350

    Je vois avec tristesse que se confirme le projet d’enlaidissement et par suite de déshumanisation de ma chère ville, que je n’ai plus vue que de loin (quand j’ai deux ou trois fois traversé la vieille Garonne sur le Pont d’Arcins) depuis une vingtaine d’années. Ainsi la voilà livrée au béton futuriste et aux architectes démiurges, sans doute convaincus de créer ex nihilo.
    Bien-sûr tel ou tel pont ou quelques jardins pourraient bien se révéler plus proches de l’humain, mais où éprouverons-nous l’émotion incomparable d’une pierre girondine, d’une rue bordelaise pavée d’histoire, de quartiers peut-être sans grands attraits mais dont le charme est aussi de n’avoir pas encore été voués à
    l’implacable assainissement.
    Et pourquoi faut-il absolument être en rupture avec le passé ? Est-ce pour se sentir dans le sens de l’Histoire ?
    Seules comptent la poésie et la beauté qui sauvent le monde (Dostoïevski). Oui, certains affirmeront en trouver dans ces projets, moi je n’y rencontre que le refroidissement progressif de l’art de vivre.

    • Sylv

      Aaaaaaaaaah ! Enfin quelqu’un qui « pleure » les pavés et le charme moyenâgeux de Bordeaux qui disparaissent lentement mais sûrement . . . la ville s’embellit c’est indéniable, mais cette beauté reste souvent un peu trop froide.

  • patoche 33

    et alors ou on vas et finir la rocade d’abord aurait du passer avant ce nouveau stade il y a plus de gens qui prennent la rocade pour aller bosser que de gens qui vont au stade.

    IL FAUT FINIR CE QUI EST COMMENÇAIS AVANT DE JETER LES SOUS UN PEU PARTOUT

  • archipapi

    Avoir baptise un batiment « LA MECA » est du plus mauvais gout, quelqu’en soit l’usage……….maintenant, si c’etait une decharge publique, cela pourrait peut-etre se concevoir.

  • Touron Pierre

    Et la montée du niveau de l’océan? D’après certains spécialistes, le danger est bien réel, Bordeaux ne sera pas épargné… dans 50 ans les bordelais seront sous l’eau!